Suivre la vie du site  HEAD@Facebook   HEAD@twitter   HEAD@YouTube   HEAD@Pinterest   HEAD@Vimeo   HEAD@LinkedIn

Head
haute école d'Art et de design Genève Geneva university of art and design

Accueil du site > NEWS > RÉTROSPECTIVE > 2008 > 2008.07.03 exposition HUIS CLOS

2008.07.03 exposition HUIS CLOS

HUIS CLOS : UNE SÉLECTION DE TRAVAUX D’ÉTUDIANTS EN ARTS VISUELS DE LA HEAD – GENÈVE Mathilde Aroud, Paul Chazal, Frauke Frech, Baptiste Gaillard, Fanny Garcier, Jeanne Gillard, Patricia Glave, Sabrina Harri, Sarah Lis, Julie Osen, Michèle Rochat, Arina Rouzinova, Martina-Sofie Wildberger Inès — Le hasard. Alors ces meubles sont là par hasard. […] Un hasard, n’est-ce pas ? […] Et cette chaleur ? Et cette chaleur ? Je vous dis qu’ils ont tout réglé. Jusque dans les moindres détails […]. Estelle — Alors (...) lire

jeudi 3 juillet 2008


HUIS CLOS : UNE SÉLECTION DE TRAVAUX D’ÉTUDIANTS EN ARTS VISUELS
DE LA HEAD – GENÈVE

Mathilde Aroud, Paul Chazal, Frauke Frech, Baptiste Gaillard, Fanny Garcier, Jeanne Gillard, Patricia Glave, Sabrina Harri, Sarah Lis, Julie Osen, Michèle Rochat, Arina Rouzinova, Martina-Sofie Wildberger

Inès — Le hasard. Alors ces meubles sont là par hasard. […] Un hasard, n’est-ce pas ? […] Et cette chaleur ? Et cette chaleur ? Je vous dis qu’ils ont tout réglé. Jusque dans les moindres détails […].
Estelle — Alors tout est prévu ?
Inès — Tout. Et nous sommes assortis.

Jean-Paul Sartre, Huis clos, Ed. Gallimard, [1983] 1947, pp. 36-37.

Dans Huis clos (1944) de Jean-Paul Sartre, trois personnages se retrouvent prisonniers après leur mort d’un enfer surchauffé qui a l’aspect d’un salon de style Second Empire. L’ensemble de leurs faits et gestes antérieurs sont soumis au regard et à la critique des uns et des autres, sans qu’ils ne se soient jamais fréquentés au préalable. Nul hasard, leur réunion forcée consiste en une torture morale mutuelle, chacun étant à tour de rôle bourreau et victime – d’où la célèbre formule : « l’enfer, c’est les autres ». Toutefois, l’enfermement a ceci de décisif qu’il vient à bout des convenances sociales : politesse, respect, hypocrisie… et fait éclater le vernis des réputations.
C’est par le regard que l’épreuve d’autrui s’effectue le plus radicalement, les yeux des autres étant autant de miroirs déformants auxquels les personnages ne peuvent se soustraire. Huis clos figure constamment la loi du regard. Voir et être vu, juger et être jugé, tel est l’enjeu de la pièce. Les individus, dont le dramaturge a voulu les paupières atrophiées par l’enfer, sans l’ombre d’un repli possible, n’échappent donc pas à la scrutation externe qui, en retour, impose l’examen de conscience.

Huis clos fixe le cadre d’expression et imprègne l’esprit des œuvres d’étudiants de la HEAD – Genève présentées au Palais de l’Athénée. L’exposition, a fortiori pour des artistes en formation, suppose ce double mouvement lourd de sens : projection « subjective » du regard et confrontation « objective » au jugement d’autrui (public, enseignants, autres étudiants…). Le théâtre de l’épreuve des points de vue semble avoir trouvé en la salle Crosnier un écrin à sa juste mesure : le décor bourgeois que Sartre a dépeint dans son œuvre. Mais les apparences d’une mise en scène conventionnelle ne résisteront pas au défi d’un vis-à-vis inquiétant.

Eveline Notter
Commissaire de l’exposition

Palais de l’Athénée, salle Crosnier
Rue de l’Athénée 2
1205 Genève
T +41 (0)22 310 61 71
info@athenee.ch
www.athenee.ch

Horaire d’ouverture : du lundi au vendredi de 14 h 00 à 18 h 00, le samedi de 10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 00.

SOIRÉE DE PERFORMANCES LE MARDI 8 JUILLET À 18H
Palais de l’Athénée, salle Crosnier / Rue de l’Athénée 2 / 1205 Genève

Les performances auront lieu dans tout le Palais (salle Crosnier, salons et salle des Abeilles).

L’exposition est visible jusqu’à cette date, du lundi au vendredi de 14h à 18h, le samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h.

FRAUKE FRECH
OPERATION#2 – RESOLUTION

Performance en ligne sur l’expérience de la limitation spatiale et corporelle au sein du web

Filmée et diffusée en temps réel depuis Berlin, la performance sera visible sur « l’écran opérationnel » du Théâtre virtuel anatomique (The Virtual Anatomical Theatre) à l’adresse suivante :

http://thevirtualanatomicaltheatre.net

site internet de l’artiste qui sert d’interface à ses recherches.

Les personnes présentes au Palais de l’Athénée pourront assister collectivement à la performance diffusée en ligne au moyen de leur ordinateur portable. Toute personne intéressée pourra également visionner la performance en ligne sur le Théâtre virtuel anatomique (dans les deux cas, il est nécessaire d’installer au préalable la plus récente version du programme Quick Time, de préférence via le logiciel de navigation Firefox).

Durée approximative : 20 min.

ARINA ROUZINOVA
SEUL À SEUL

Performance avec Grégory Pache

La surface du miroir me renvoie les signes identitaires que je renvoie à l’autre, mais ce que l’autre perçoit de moi n’est qu’un renvoi de plus à lui-même.

Existe-t-il un autre moyen de définir « l’autre » qu’en l’analysant comme celui qui est plus ou moins différent ou plus ou moins semblable à moi-même ? « L’autre » est tout ce qui n’est pas « moi », tout ce que me distrait de « moi », tout ce qui remplit l’espace infini et monotone qui est autour de « moi ».

« Je » renvoie l’image de « moi » sur « l’autre ». « Je » le définis entre semblable et différent de « moi » en analysant l’identité que « l’autre » me renvoie de lui. Somme toute, le système « l’autre » existe-t-il hors du système « moi » ? Le système « moi » existe-t-il hors du système « l’autre » ?

Finalement, qu’y a-t-il de pire que de se retrouver face à l’autre ? Peut-être simplement se retrouver face à soi ? Car là où l’image de « l’autre » ne remplace plus l’image de « moi » s’installe le silence, l’ennui et la monotonie. (A.R.)

Durée approximative : 20 min.

MARTINA-SOFIE WILBERGER
MON PETIT ALPHABET II

Alphabet n. m. 1. Système des signes graphiques (lettres) servant à la transcription des sons (consonnes, voyelles) d’une langue. (…) – Alphabet phonétique, système de signes conventionnels servant à noter d’une manière uniforme les phonèmes des diverses langues. 2. Livre à l’usage des enfants contenant les premiers éléments de la lecture (lettres, syllabes, mots). (Le Robert Micro de la langue française, 1998)

Durée approximative : 20 min.