Genève

Energie et Climat: Différents états de l'eau

+

Energie et Climat: Différents états de l’eau

Genève, 20.02.19 - 20.06.19

La méthode de recherche et de pédagogie du semestre de printemps 2019 de l’atelier « Énergie et Climat » a été de choisir un élément présent très souvent dans l’architecture d’intérieur : l’eau.

Les espaces intérieurs doivent être étanches à la pluie, aux remontées capillaires, les parois doivent freiner la transmission de la vapeur ; dans les intérieurs on doit boire, se laver, cuisiner. L’architecte d’intérieur doit ainsi gérer ces différentes formes de l’eau, dessiner le parcours de son écoulement, la trajectoire de la vapeur, spatialiser son usage pour inventer de nouvelles formes et de nouveaux programmes qui découleraient d’une attention particulière à cet élément.

Évaporation, ventilation, hydratation sont ainsi quelques modes d’apparition de l’eau dans l’architecture d’intérieur. Pare-vapeur et étanchéité sont des modes de gestion de l’eau. Quant à l’eau, elle a différents états : liquide, eau potable, eau de pluie, eaux usées, ou gazeuse en tant qu’humidité.

L’intention de l’atelier a été de mettre en valeur un élément indispensable, nécessaire et contraignant de l’architecture d’intérieur, afin d’en découvrir le potentiel formel et programmatique.

Team

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiant.e.s :
BA Architecture d’Intérieur
Juliette Colomb, Dawit Gebrehanna Abiy, Thomas Guerin, Bénédict Jordan, Thomas Robert-Nicoud, Marie Lesley Schild, Time Schmidt, Sonia Vetsch, Karen Vidal, Livia Wagner.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Léonard Gremaud

Energie et Climat: Différents états de l’eau

Genève, 20.02.19 - 20.06.19

La méthode de recherche et de pédagogie du semestre de printemps 2019 de l’atelier « Énergie et Climat » a été de choisir un élément présent très souvent dans l’architecture d’intérieur : l’eau.

Les espaces intérieurs doivent être étanches à la pluie, aux remontées capillaires, les parois doivent freiner la transmission de la vapeur ; dans les intérieurs on doit boire, se laver, cuisiner. L’architecte d’intérieur doit ainsi gérer ces différentes formes de l’eau, dessiner le parcours de son écoulement, la trajectoire de la vapeur, spatialiser son usage pour inventer de nouvelles formes et de nouveaux programmes qui découleraient d’une attention particulière à cet élément.

Évaporation, ventilation, hydratation sont ainsi quelques modes d’apparition de l’eau dans l’architecture d’intérieur. Pare-vapeur et étanchéité sont des modes de gestion de l’eau. Quant à l’eau, elle a différents états : liquide, eau potable, eau de pluie, eaux usées, ou gazeuse en tant qu’humidité.

L’intention de l’atelier a été de mettre en valeur un élément indispensable, nécessaire et contraignant de l’architecture d’intérieur, afin d’en découvrir le potentiel formel et programmatique.

Team

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiant.e.s :
BA Architecture d’Intérieur
Juliette Colomb, Dawit Gebrehanna Abiy, Thomas Guerin, Bénédict Jordan, Thomas Robert-Nicoud, Marie Lesley Schild, Time Schmidt, Sonia Vetsch, Karen Vidal, Livia Wagner.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Léonard Gremaud

Energie et Climat: Différents états de l’eau

Genève, 20.02.19 - 20.06.19

La méthode de recherche et de pédagogie du semestre de printemps 2019 de l’atelier « Énergie et Climat » a été de choisir un élément présent très souvent dans l’architecture d’intérieur : l’eau.

Les espaces intérieurs doivent être étanches à la pluie, aux remontées capillaires, les parois doivent freiner la transmission de la vapeur ; dans les intérieurs on doit boire, se laver, cuisiner. L’architecte d’intérieur doit ainsi gérer ces différentes formes de l’eau, dessiner le parcours de son écoulement, la trajectoire de la vapeur, spatialiser son usage pour inventer de nouvelles formes et de nouveaux programmes qui découleraient d’une attention particulière à cet élément.

Évaporation, ventilation, hydratation sont ainsi quelques modes d’apparition de l’eau dans l’architecture d’intérieur. Pare-vapeur et étanchéité sont des modes de gestion de l’eau. Quant à l’eau, elle a différents états : liquide, eau potable, eau de pluie, eaux usées, ou gazeuse en tant qu’humidité.

L’intention de l’atelier a été de mettre en valeur un élément indispensable, nécessaire et contraignant de l’architecture d’intérieur, afin d’en découvrir le potentiel formel et programmatique.

Team

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiant.e.s :
BA Architecture d’Intérieur
Juliette Colomb, Dawit Gebrehanna Abiy, Thomas Guerin, Bénédict Jordan, Thomas Robert-Nicoud, Marie Lesley Schild, Time Schmidt, Sonia Vetsch, Karen Vidal, Livia Wagner.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Léonard Gremaud