Genève

Atelier Énergie et climat: Style Anthropocène

Atelier Énergie et climat: Style Anthropocène

Genève, 15.09.18 - 15.01.19

L’atelier explore la définition d’un nouvel art décoratif, consécutif au changement climatique. Jusqu’à l’invention du chauffage central et de l’air conditionné, au début du 20 ème siècle, la décoration d’intérieur, avec ses rideaux, paravents, tapis, boiseries ou tapisseries, jouait un rôle majeur dans la régulation du confort thermique intérieur, face aux frimas de l’hiver ou aux ardences de l’été.

Reléguée au rang du superflu durant la modernité, la décoration d’intérieur revient en force aujourd’hui avec ses pare-vapeurs, ses laines isolantes, ses étanchéités à l’air, répondant aux nouvelles réglementations thermiques luttant contre le réchauffement climatique.

L’atelier se propose d’en explorer le potentiel technologique et esthétique afin de définir le nouveau style décoratif de notre temps :  le Style Anthropocène.

Afin de réaliser concrètement leurs idées, les étudiant.e.s ont transformé l’intérieur de la guérite de l’ancien bâtiment Elna, avenue de Châtelaine 7, à Genève, en un intérieur-témoin de ce nouveau style décoratif à l’ère du réchauffement climatique. Le projet a été présenté lors des Portes ouvertes en janvier 2019.

Equipe

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiants : 
BA Architecture d’Intérieur
Lydia Campana, Aurélie Chêne, Julia Miclos Moura, Jérôme Nager, Jorge Dias Paulo, Johanna Picard, Joëlle Progin, Mark Viray Robert, Morgan Roth.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht

Atelier Énergie et climat: Style Anthropocène

Genève, 15.09.18 - 15.01.19

L’atelier explore la définition d’un nouvel art décoratif, consécutif au changement climatique. Jusqu’à l’invention du chauffage central et de l’air conditionné, au début du 20 ème siècle, la décoration d’intérieur, avec ses rideaux, paravents, tapis, boiseries ou tapisseries, jouait un rôle majeur dans la régulation du confort thermique intérieur, face aux frimas de l’hiver ou aux ardences de l’été.

Reléguée au rang du superflu durant la modernité, la décoration d’intérieur revient en force aujourd’hui avec ses pare-vapeurs, ses laines isolantes, ses étanchéités à l’air, répondant aux nouvelles réglementations thermiques luttant contre le réchauffement climatique.

L’atelier se propose d’en explorer le potentiel technologique et esthétique afin de définir le nouveau style décoratif de notre temps :  le Style Anthropocène.

Afin de réaliser concrètement leurs idées, les étudiant.e.s ont transformé l’intérieur de la guérite de l’ancien bâtiment Elna, avenue de Châtelaine 7, à Genève, en un intérieur-témoin de ce nouveau style décoratif à l’ère du réchauffement climatique. Le projet a été présenté lors des Portes ouvertes en janvier 2019.

Equipe

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiants : 
BA Architecture d’Intérieur
Lydia Campana, Aurélie Chêne, Julia Miclos Moura, Jérôme Nager, Jorge Dias Paulo, Johanna Picard, Joëlle Progin, Mark Viray Robert, Morgan Roth.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht

Atelier Énergie et climat: Style Anthropocène

Genève, 15.09.18 - 15.01.19

L’atelier explore la définition d’un nouvel art décoratif, consécutif au changement climatique. Jusqu’à l’invention du chauffage central et de l’air conditionné, au début du 20 ème siècle, la décoration d’intérieur, avec ses rideaux, paravents, tapis, boiseries ou tapisseries, jouait un rôle majeur dans la régulation du confort thermique intérieur, face aux frimas de l’hiver ou aux ardences de l’été.

Reléguée au rang du superflu durant la modernité, la décoration d’intérieur revient en force aujourd’hui avec ses pare-vapeurs, ses laines isolantes, ses étanchéités à l’air, répondant aux nouvelles réglementations thermiques luttant contre le réchauffement climatique.

L’atelier se propose d’en explorer le potentiel technologique et esthétique afin de définir le nouveau style décoratif de notre temps :  le Style Anthropocène.

Afin de réaliser concrètement leurs idées, les étudiant.e.s ont transformé l’intérieur de la guérite de l’ancien bâtiment Elna, avenue de Châtelaine 7, à Genève, en un intérieur-témoin de ce nouveau style décoratif à l’ère du réchauffement climatique. Le projet a été présenté lors des Portes ouvertes en janvier 2019.

Equipe

Responsable d’atelier : Philippe Rahm
Assistante : Dafni Retzepi

Etudiants : 
BA Architecture d’Intérieur
Lydia Campana, Aurélie Chêne, Julia Miclos Moura, Jérôme Nager, Jorge Dias Paulo, Johanna Picard, Joëlle Progin, Mark Viray Robert, Morgan Roth.

Responsable de filière : Javier Fernandez Contreras
Adjointe scientifique : Valentina De Luigi

Credits Photo
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht