De l’imprévisibilité avec Carmen Mörsch

DE L’IMPRÉVISIBILITÉ DANS LES PRATIQUES ARTISTIQUES SOCIALEMENT ENGAGÉES ET LA MÉDIATION

PREMIÈRE SESSION D’UNE SÉRIE DE RENCONTRES

Carmen Mörsch

mardi 10 mars 2015 – 18:30

  TU – Théâtre de l’Usine

(4, Place des Volontaires, salle de répétition du 1er étage, derrière le Spoutnik)

Modération : microsillons et les étudiants du Master TRANS

En collaboration avec les médiatrices du TU

Cette série de rencontres ouvre un cadre de discussion sur l’importance que joue l’imprévisibilité dans les processus artistiques et pédagogiques. Quels enjeux politiques et éthiques sont liés à la mise en place de ce type de processus ? Comment des pratiques aux résultats indéterminés  peuvent-elles être compatibles avec les exigences des institutions culturelles ? Quelle place peut occuper l’imprévisibilité dans une société où la maîtrise du risque est une préoccupation majeure ?

CARMEN MÖRSCH est artiste et médiatrice. Elle est actuellement directrice de l’Institute for Art Education à la Zürcher Hochschule der Künste. Elle mène de nombreux projets de médiation et de recherche dans ce domaine, notamment dans le cadre de la documenta 12. Dans de nombreux textes, elle développe une réflexion critique sur les liens entre art et éducation.

Une proposition du Master TRANS de la Haute école d’art et de design – Genève et du TU.

Master TRANS: http://www.hesge.ch/head/formations-recherche/master-arts-visuels-trans

TU : http://www.theatredelusine.ch