Talking Heads : John Miller

SoundCloud: some error occurred.

Conférence Talking Heads

John Miller
Artiste, New York
En discussion avec Bob Nickas, critique, curateur, New York

Né en 1954 à Cleveland (Ohio), John Miller vit et travaille à New York et Berlin. Après des études à la Rhode Island School of Design à la fin des années 1970, il participe au Whitney Museum of American Art Independent Study Program à New York, puis finit son parcours au California Institute of the Arts.

Souvent associé à celui de ses contemporains apparus sur la scène à la fin des années 1970 tels Mike Kelley, Jim Shaw, Tony Oursler ou Stephen Prina, le travail de John Miller est certainement celui sur lequel les exégètes ont eu le plus de mal à se pencher. Absence de fil rouge, refus des catégories esthétiques établies, passion pour ce qui peut heurter le « bon goût » : son œuvre, qui articule conceptualisme, pop et psychanalyse, place au centre de ses préoccupations la question du corps et de l’architecture, des systèmes de représentations et de contrôle, et les formes de circulations et d’appropriation des signes culturels et sous-culturels.

John Miller a montré son travail dans le cadre de nombreuses expositions aux Etats-Unis et en Europe. Ses expositions personnelles récentes incluent notamment celles à la Patrick Painter Gallery, Los Angeles, à la galerie Metro Pictures, New York (2012), à la Kunsthalle Zurich (2009). Il collabore également avec Richard Hoeck, notamment pour une exposition montrée en 2005 à la Engholm Engelhorn Galerie, de Vienne, à la Galerie Hans Widauer, à Innsbruck et au Contemporary Art Center de Vilnius. L’exposition Economies parallèles, organisée par Lionel Bovier et Yves Aupetitallot au Magasin, Centre National d’Art Contemporain de Grenoble et à la Kunstverein de Hamburg a contribué à la découverte de son œuvre en Europe.

Le travail de l’artiste explore, par différents biais stratégiques, une notion que son ami et collaborateur Mike Kelley avait utilisé pour construire son projet The Uncanny en 1993.  Cette exposition ambitieuse, oblique et obsessionnelle, au cœur de laquelle John Miller présentait une pièce bien connue, réalisée avec un mannequin de vitrine, travaillait cette idée freudienne « d’inquiétante étrangeté ». Une manière idéale de décrire le sentiment que procure la visite de ses expositions énigmatiques.

Bob Nickas est un critique tout aussi influent que ses choix critiques, que la forme de ses textes sont personnels. Ses textes, à la tonalité épurée et directe, ont porté des artistes tels Felix Gonzalez-Torres, Olivier Mosset ou Andy Wharol, comme sur la musique du groupe de métal Melvins. Il a été redacteur en chef du magazine Index, fondé à New York avec Peter Halley, et a organisé plus de 80 expositions depuis 1984. Il a été conseiller pour les expositions du centre d’art contemporain P.S.1 à New York et collabore régulièrement à Artforum.