Pardonnez-leur au Cabinet d’arts graphiques, Genève

Conçue comme un laboratoire d’art visuel, en collaboration avec la classe de Didier Rittener et Marta Riniker-Radich de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), cette exposition aborde une approche artistique singulière : l’appropriation. Si celle-ci se rencontre tout au long de l’histoire de l’art, elle se manifeste de manière encore plus vive à notre époque : copie d’après un modèle existant, reprise d’idées, réutilisation d’images, renvoi à d’autres artistes, détournement, clin d’oeil, occupation de l’espace ou encore inspiration transmédiatique, les formes demeurent très variées.
Les œuvres présentées dans l’exposition tissent des liens entre des gravures du XVIIe siècle de Rembrandt ou de Gérard Edelinck d’après Eustache Le Sueur, des créations des années 1960 (dessins d’Ecart, multiples de Richard Artschwager) et des oeuvres plus contemporaines comme celles de Richard Serra, Antonio Saura, Vanessa Beecroft, Robert Morris, William Kentridge ou encore Jenny Holzer.
Cette présentation originale permet d’aborder les collections du Cabinet d’arts graphiques sous des angles très divers, de découvrir les œuvres avec un regard neuf. Elle propose de considérer leur actualité autrement et de réévaluer leur fonction dans les différents discours autour de l’art contemporain.

Cabinet d’arts graphiques
du Musée d’art et d’histoire
Promenade du Pin 5
du 5 mars au 16 juin 2015