Poetics of Relation, un projet de Bettina Malcomess et Uriel Orlow

Poetics of Relation

Avec Simon Acevedo, Denise Bertschi, Antonia Brown, Érik Bullot, Nolan Dennis, Leonard de Muralt, Abri de Swardt, Ravi Govender, Paul Guian, Ciel Grommen, Mbali Khoza, Murray Kruger, Bettina Malcomess, Nare Mokgotho, Michelle Monareng, Uriel Orlow, Philip Pilekjaer, Nathalie Rebholz, Julie Sas, Tali Serruya, Mounia Steimer, Nicoline van Harskamp

Une proposition de Bettina Malcomess et Uriel Orlow

Vernissage mercredi 13 mai dès 18h
Exposition du 14 au 30 mai 2015

« La Relation s’efforce et s’énonce dans l’opacité.
La Relation contamine, ensuave, comme principe, ou comme poudre de fleur.
La poétique de la Relation est à jamais conjecturale […]. Poétique latente, ouverte, multilingue d’intention, en prise avec tout le possible. »
Édouard Glissant, Poétique de la Relation

Poetics of Relation est une collaboration initiée par Uriel Orlow et Bettina Malcomess avec seize artistes et étudiants issus des programmes Work.Master de la HEAD – Genève et de la Division Arts visuels (DIVA) de la Wits School of Arts (WSOA) de l’Université de Witwatersrand, Johannesburg, avec le soutien de Pro Helvetia.

Prenant pour point de départ le texte d’Édouard Glissant Poétique de la Relation (1990), ce projet se développe à partir d’approches esthétiques et politiques du mouvement, de formes et d’identités relationnelles errantes, des notions de langage et d’image. Il explore les modes transformatifs d’écriture de l’histoire, la créolisasation, la traduction et la pensée nomade.

Poetics of Relation a été inauguré lors d’une semaine d’événements qui ont eu lieu précédemment à Johannesbourg. Proposé par les étudiants des deux écoles, le programme comportait, entre autres, un workshop sur la phonétique, une jamming session de disques censurés, des lectures à partir de cartographies ou de déambulations collectives, des expérimentations et séances de présentation. Les échanges se sont ensuite poursuivis durant les mois suivants par e-mail, Facebook, Dropbox et Skype, aboutissant à des propositions collaboratives, laissant parfois apparaître des formes nouvelles aux intersections de deux projets, tout en rendant visible les problèmes de décalage temporel et d’interruptions de la communication, inhérents à ce contexte particulier.

L’exposition Poetics of Relation et les Slippery Sessions, événements programmés dans ce cadre à LiveInYourHead, constituent le point culminant de ces échanges, entrant à cette occasion en dialogue avec les artistes invités Érik Bullot et Nicoline van Harskamp. Dans le lieu, se déploient des travaux collaboratifs, interdisciplinaires et performatifs, ponctués « d’espaces dans l’espace », points de friction et de connections potentielles entre les oeuvres, induisant autant de ruptures et de déconnexions.

L’exploration du concept de relationnalité se poursuivra au-delà de l’exposition, sous la forme d’une publication à paraitre. Car le « glissant » (slipperiness) suggère à la fois une fin insaisissable, mais aussi l’évocation perpétuelle d’identités, de connections et de langages potentiels et de devenirs possibles.

Un partenariat entre le programme Work.Master. Pratiques artistiques contemporaines, HEAD – Genève et la Wits School of Arts, University of Witwatersrand, Johannesburg.

Slippery Session #3
LiveInYourHead
Samedi 16 mai, 16h

Competitors Leave at Dawn (The Race from Johannesburg)
Part 2: Air
Une lecture-performance par Bettina Malcomess

Abri de Swardt: Valley Else/Gotta Valley
Performance

Léonard de Muralt présente Simon Acevedo: Reggae, symptôme de la créolité et exemple d’ouverture au Tout-Monde

The Alphabet Revolution
Un film d’Érik Bullot

LiveInYourHead
Institut curatorial de la HEAD – Genève
Rue du Beulet 4 | 1203 Genève