Talking Heads – Liam Gillick / Falke Pisano

SoundCloud: some error occurred.

Liam Gillick / Falke Pisano
Artistes, New York / Berlin

Une double Talking Heads, modérée par Benoît Maire, artiste, enseignant au sein du programme Work.Master et Yann Chateigné, critique, curateur et Responsable du Département Arts visuels.

La pratique multiple, complexe, de Liam Gillick l’amène, depuis le début des années 1990, à explorer un large spectre de médiums allant de la sculpture à l’écriture, de l’architecture au design graphique, du film à la musique, ainsi que divers projets critiques et curatoriaux, faisant de lui un artiste inclassable, à l’œuvre changeante, insaisissable.

Diplômé du Goldsmiths College en 1987, il fait partie, aux côtés de Damien Hirst, Sarah Lucas, Angela Bulloch et Henry Bond, de la génération des premiers « YBAs » (ou « Young British Artists »), qui marqua profondément l’art des années 1990 en Angleterre. En 1996, son travail était inclu dans l’exposition Traffic, organisée au CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux par Nicolas Bourriaud, qui marqua l’introduction dans le champ critique du terme, qui connut par la suite la fortune que l’on sait, d’Esthétique Relationnelle. Depuis, il a réalisé de nombreuses expositions dans des institutions et des galeries en Europe et aux Etats-Unis, dont un certain nombre en collaboration avec d’autres artistes, architectes, designers ou écrivains. Il fut sélectionné en 2006 pour le Turner Prize anglais.

Il fait partie du comité scientifique du Center for Curatorial Studies au Bard College de New York, ainsi que de la Columbia University, School of the Arts depuis 1997. Les revues Frieze et Artforum ont régulièrement publié ses textes.

Entre formes sculpturales abstraites et utilisation du langage, qu’il soit écrit ou parlé, le travail subtil et évocateur de Falke Pisano est lié à une production continue de sens, évolutive. Ses œuvres, entre objets, installations, vidéos, éditions et performances, sont nourries de recherches historiques et théoriques, formant des projets qu’elle qualifie de « diagrammatiques ».

La publication Figures of Speech, coéditée et mise en page avec le graphiste britannique Will Holder (JRP-Ringier, Christoph Keller Editions, 2010), consacrée à son travail, met d’ailleurs en lumière l’importance de la parole et du discours dans son œuvre, dans sa relation avec diverses formes d’agencement et de production artistique. Depuis 2001, et le cycle The Body in Crisis, Falke Pisano explore, de manière événementielle et performative, la relation en crise que nous entretenons aujourd’hui avec le corps en crise.

L’artiste a entre autres montré son travail sous la forme d’expositions personnelles à Ellen de Bruijne Projects (Amsterdam, 2007, 2011), à Hollybush Gardens (Londres, 2009, 2012), au CAC de Vilnius (avec Benoît Maire, 2011), à la Transmission Gallery (Glasgow, 2010), à Extra City (Antwerp, 2010), à la Kunstverein de Graz (2009). Elle participé à la Biennale de Venise (2009), à Manifesta (2008) et a réalisé des performances au Museo Reina Sofia de Madrid (2012), lors de la 5ème Biennale de Berlin (2008) et à la Lisson Gallery à Londres (2007).