Benjamin Seror

TOUS LES MINUITS DU MONDE - ALL THE MIDNIGHT IN THE WORLD

Tous les minuits du monde propose d’écrire collaborativement une collection de chansons, de musiques et de gestes avec les étudiants du bachelor [Inter]action.

Sur le disque Minuit sorti en 1967, le groupe Guinéen Bembeya Jazz National liste les différentes facettes de ce moment charnière de nos nuits. À minuit, on danse, on rit, on dort mais on peut aussi souffrir et se retrouver mêlé aux commerces les plus sombres et bien souvent la portée de nos gestes ne se révélera qu’au petit matin.

À Minuit tout est multiple. Cette collection de chansons, de musiques, de gestes que nous allons écrire ensemble s’attelle à comprendre comment transmettre cette multiplicité de sens, comment mettre en scène, induire, dire et ne pas surtout dire, ce qui est ambigu et ce qui doit rester tu, ce qui s’évoque seulement. L’étude de la chanson et de nombreux gestes qui accompagnent la production musicale sera un outil central pour apprendre à dire et chanter au-delà des mots en rendre même nos silences éloquents.

Comment les gestes, les attitudes, la danse, les regards peuvent être des porteurs de ce que les mots ne peuvent dire. Cela nous guidera volontiers vers des formes qui appellent un public et nous réfléchirons pratiquement à la manière dont la notion d’événement, comment faire sens dans la durée, comment chaque détail d’un tel moment contribue à construire le sens, d’une affiche d’invitation à la disposition du public, de la musique d’attente au mouvement du rideau avant l’entrée en scène. Nous réfléchirons aussi à la manière de souvenir d’un événement, à la manière de l’archiver. Une grande attention, tout au long de l’année, sera porté sur la dimension collective que peut offrir ce type de production où les rôles d’auteurs et d’interprètes se succéderont sans complexe.

Aucune pratique musicale préalable n’est nécessaire pour suivre l’atelier.

Portfolio