Dora Garcia

2018-2019

POOL CH CCC / public transversal forum

2017-2018

Dématérialisation ce n’est pas la même chose qu’immatérialité. La différence c’est que l’on ne se trouve pas face à un état, mais face à un procès. La dématérialisation de l’objet d’art est un « procès » historiquement commencé en 1966 (date de la création du terme par Lucy Lippard, et autres) et coïncide avec la politisation de l’art et l’apparition explicite du féminisme, la question des droits civiles et mouvements comme le gay liberation front (qui débute en 1969 avec les Stonewall riots).

Suivant les mots des protagonistes de ce procès, l’objet devient superflu, l’idée devient une machine qui fait de l’art, la matérialité de l’art est réduite pour amplifier sa capacité de créer un débat politique à la fois que diminue l’intérêt pour le marché de l’art, et finalement, dans les mots de Roberto Jacoby : le futur de l’art ne sera plus la création des œuvres, mais la formulation de nouvelles formes de vie.

Fast-forward à maintenant- le procès de dématérialisation a prophétisé et au même temps a été accompli par la culture numérique et les réseaux sociaux. Tout paraît indiquer qu’on marche vers une conception conduitiste et collective de la pratique artistique, où en effet il s’agît de la formulation de nouvelles formes de vie mais aussi avec qui on veut vivre ces nouvelles formes de vie. Tout ça produit aussi une disparition progressive des disciplines artistiques pour arriver à une pratique de l’art hybride identifié avec ce qu’on appelle aujourd’hui "performance", et qui décrit un champ très très large qui va des pratiques presque identiques au théâtre et la danse jusqu’à des mouvements de droits civils, activités de hacking et contre-information, et pratiques de soin collectives.

L’idée c’est de travailler à partir de "study cases" dont je ferai la présentation et on développera un travail individuel à partir de chaque présentation :

29 Novembre : Lucy Lippard : une écrivain féministe qui a décrit une mutation fondamentale du Pop et le minimal : la dématérialisation et le conceptuel. Exercices de dématérialisation et narration.

20 Décembre : la dématérialisation de l’exposition : Les Immatériaux, Centre Pompidou 1985. Exercices d’accrochage quand il n’y a rien à accrocher ni nulle part pour accrocher ce rien.

17 Janvier : quand l’artiste disparaît aussi : Bas Jan Ader, Alberto Greco et Goran Trbuljak. Exercices de disparition artistique.

19-23 Février, Semaine de Tous les Possibles Dématérialisés : Kaprow, how to make a happening et l’éducation de l’anartiste. Avec deux invités : Stanley Brouwn (Moritz Küng) et Joan Brossa (Cloe Masotta). Objectif : devenir un anartiste.

7 Mars : dématérialisation et politique : intersections entre performance et manifestation politique - les situationnistes : Guy Debord, Tucumán Arde et Situationnisme Scandinave. Objectif : création de slogans, formes de distribution de pensée politique (part I)

21 Mars : dématérialisation et politique : intersections entre performance et manifestation politique - Guerrilla Girls, Black Lives Matter, Juggalos, Wikileaks, Occupy, Indignados, Anonymous. Objectif : création de slogans, formes de distribution de pensée politique (part II)

2 Mai : dématérialisation et pratiques de soin : Army of Love, Hearing Voices Café, Immigrant Movement International. Objectif : Faire de l’art un outil.

Portfolio