Nouvelles revues

Revue Faire : regarder le graphisme

Couverture n°17 Un acronyme : ACAB. 
Par Ariane Bosshard, Jérôme Dupeyrat, Olivier Huz et Julie Martin.
n°17 Un acronyme : ACAB.
Par Ariane Bosshard, Jérôme Dupeyrat, Olivier Huz et Julie Martin.

Bilingue : français/anglais [2017-…]

La revue bimensuelle « Faire – Regarder le graphisme »  traite du design graphique.
Revue critique dédiée à l’analyse, elle présente les pratiques contemporaines et internationales du graphisme, de l’histoire et de la grammaire des styles. Chaque numéro traite d’un sujet particulier qui est développé par une autrice ou un auteur reconnu-e dans le domaine.
Une revue à destination des professionnel-le-s, chercheuses, chercheurs et des étudiant-e-s en graphic design.
Quelques exemples de numéros disponibles à la bibliothèque :

  • L’or blanc et l’espace d’un signe, par Catherine Guiral
  • A history : graphic designer-publishers, par Thierry Chancogne
  • An original: The Most Beautiful Swiss Books 2004-2006, par James Langdon, Laurent Benner et Adrien Samson
  • Special issue : Les affiches d’artistes, par Thierry Chancogne, Jérôme Dupeyrat et Mathias Augustyniak

Retrouvez les numéros 1 à 22 dans notre espace périodique !

Art against Art

Couverture art against art n°6

Art Journal from within post-Market Culture. Anglais, [2015-…]

Fondée par Taslima Ahmed et Manuel Gnam, la revue bisannuelle Art Against Art propose des textes critiques sur les marchés de l’art et la « culture post-marchande ». Historien-ne-s, spécialistes du marché de l’art, artistes, sociologues, curatrices, curateurs et théoricien-ne-s de la culture y livrent des réflexions transversales sur l’économie artistique et culturelle.

2G

[Anglais, collection dès 2019-…]

La revue 2G paraît deux fois par an et chacun de ses numéros se présente comme une monographie dédiée aux travaux d’architectes reconnu-e-s ou d’agences prestigieuses. Par exemple, l’agence Muoto à Paris, le cabinet Fala à Porto ou encore les travaux de l’architecte japonais Junya Ishigami.

Revue escalier

Dessin revue escalier

Revue d’artistes en français, [2019-…]

 » La revue ESCALIER est une revue d’artistes relativement trimestrielle basée entre Paris et Genève. Elle traite de conversations, au sens large, à travers différents protocoles plus ou moins stricts.  »
Demandez à consulter le numéro 00 (déc.2019), conservé dans notre vitrine.

Source : https://fr-fr.facebook.com/pg/revue.escalier/about/

Inframince

Couverture Inframince 14

Infra-mince : cahiers de l’Ecole nationale supérieure de la photographie, Arles [2005-…]

« Inframince confronte image et pensée de l’image. Publiée par l’École Nationale Supérieure de la Photographie et les éditions Actes Sud (numéro 1 à 10) puis avec Filigranes éditions, la revue construit, autour d’un dossier de recherche, un espace de réflexion sur les différentes formes de la photographie. Aux textes théoriques répondent des ensembles d’images. Ces portfolios élaborés par des artistes et photographes laissent une place importante aux travaux et recherches des étudiants et anciens étudiants de l’ENSP. »

Source : https://www.ensp-arles.fr/inframince/

Méteore

Image du journal météore
https://www.journalmeteore.ch/

Journal imprévisible en images paraissant chaque lundi 13

« Raconter l’époque contemporaine par le biais de photos originales, choisies avec soin: c’est le projet du journal Météore, dont le premier numéro sort le lundi 13 février 2017 dans les kiosques de Suisse romande. Météore se définit comme un «journal imprévisible en images». Il veut surprendre le lecteur par ses images en grand format, réalisées par les photo-graphes de l’agence Lundi13, mais aussi par son rythme de parution volontairement aléatoire: Météore sortira en kiosques chaque lundi 13. Soit, selon les années, entre une et trois fois par an. La sélection des images est effectuée par l’agence de presse genevoise LargeNetwork, qui se charge également du design graphique et des textes. Des textes volontairement succincts, car Météore s’adresse à des observateurs plutôt qu’à des lecteurs. Ce journal en images invite à aborder l’actualité par le regard et sans précipitation. « Le photoreportage, tout comme le périodique imprimé, constitue aujourd’hui une forme de slow- journalism, une manière de se positionner à contre-courant du bombardement d’infos en continu », déclare Pierre Grosjean, cofondateur de l’agence de presse LargeNetwork, qui emploie une vingtaine de personnes dans ses bureaux genevois. »

Source : https://www.journalmeteore.ch/images/METEORE_DossierPresse.pdf

Du papier à l’écran

Pauvre Sidney

Pauvre Sidney ! / I’m not okay with this est la 6ème œuvre de Charles Forsman. Ce roman graphique a été publié pour la première fois en version originale en 2017.

Suite au succès de la première adaptation du roman graphique The end of the fucking world, Netflix relance le défi et adapte I’m not okay with this qui sort sur la plateforme en février 2020.

« Comme beaucoup de jeunes de son âge, Sydney se pose beaucoup de questions car elle ne se reconnaît pas du tout dans le monde qui l’entoure. A quinze ans, elle est plutôt grande, fine et réservée, la puberté ne lui a pas fait de cadeaux. C’est dans une banlieue pavillonnaire qu’elle habite seule avec sa mère et son petit frère depuis la mort de son père. Elle a le béguin pour Dina, sa voisine et meilleure amie qui lui préfère les abrutis finis du lycée. Pauvre Sydney commence comme une sitcom à l’américaine mais il n’en sera rien. Sydney n’est pas tout à fait une adolescente comme les autres. A la demande de la conseillère pédagogique de son lycée, elle se raconte dans son journal intime ? Ses amours, ses premières expériences sexuelles, son entourage, ses frustrations, mais aussi son énigmatique pouvoir métapsychique qui lui en fait voir de toutes les couleurs. » (Babelio)

Trouvez la BD chez nous sous la cote : 7.071 FORS/3/BD

N’hésitez pas à découvrir les autres romans graphiques que nous avons de Charles Forsman :

The end of the fucking world sous la cote : 7.071 FORS/1/BD

Slasher sous la cote : 7.071 FORS/2/BD

Fanzines et Graphzines

Teal Triggs est historienne du design, conférencière, professeure de design graphique et doyenne de la School of Communication du Royal College of Art à Londres. Elle s’intéresse particulièrement au design graphique, à l’auto-édition et aux contributions des femmes dans le milieu du graphisme. 
En 2010, elle publie un ouvrage qui retrace l’histoire des premiers zines jusqu’à nos jours. Septante ans d’archives (et 750 illustrations), de la culture alternative en passant par la science fiction, le féminisme, la musique et même les e-zines, le tout richement représentés et commentés. De quoi donner envie de se lancer dans le Do It Yourself !

Retrouvez le dans nos rayons !

« Fruit d’une collaboration entre La Fanzinothèque de Poitiers et la maison d’édition Hoëbeke, FANZINORAMA est une véritable histoire illustrée de la bande dessinée underground française.
Sorti en 2019, le livre présente plus de 200 fanzines de bande dessinée jamais réédités depuis leur création, contextualisés grâce au texte de Marie Bourgoin, documentaliste de La Fanzinothèque de Poitiers. »

« Objet alternatif oscillant entre presse, publication auto-éditée, journal intime et tract militant, le fanzine a toujours incarné une production éditoriale et artistique singulière. Animés par la volonté de faire au mieux avec très peu de moyens, les dessinateurs de fanzines ont su inventer des objets qui ont révolutionné les arts graphiques et les codes de l’édition. Plusieurs décennies d’histoire de la bande dessinée libre sont ici racontées à travers ces objets inclassables. »
– Marie Bourgoin, Fanzinorama

Retrouvez-le dans nos rayons !

(Source : http://www.fanzino.org/librairie/fanzinorama/)

Sorti en 2019 cet ouvrage est une véritable bible pour tous les enfants terribles du graphisme. Il retrace près de 40 ans d’expérimentations graphiques alternatives et sauvages.

«  Le graphzine est un livre graphique sans texte, réalisé le plus souvent en photocopie, en sérigraphie ou en offset. Il est façonné à la main, en atelier, dans le salon ou sur la table de la cuisine, ce qui explique souvent son faible tirage et son prix peu élevé.  »

Source : Lise Fauchereau : Des graphzines à la BnF !?

« Graphzine Graphzone est une étude consacrée aux graphzines, cette alternative, née dans le sillage du punk, tant à la bande dessinée qu’à l’art institutionnel dit contemporain. Si l’univers du graphzine peut en effet sembler proche de celui de l’édition de bande dessinée indépendante, un pas de plus est fait dans la radicalité : les producteurs de graphzines, en bons praticiens du Do It Yourself, privilégient l’autoproduction et les tirages restreints, expérimentent différents procédés d’impression et s’affranchissent volontiers des contraintes de la narration traditionnelle. Ce qui les
unit est sans doute l’obsession des images (des plus conventionnelles aux plus étonnantes et choquantes) et une réalisation artisanale souvent menée en « réseau ». Pour retracer l’histoire et appréhender les enjeux conceptuels de cette production, l’auteur s’appuie largement sur le propos des hommes de l’art, une approche chorale qui répond au caractère polymorphe du graphzine. Partant des pionniers (Bazooka et Elles Sont De Sortie), X.-G. Néret explore en détail ce phénomène qui allait foisonner en dehors des institutions à partir des années 1980. « 

Source : https://montenlair.wordpress.com/2019/09/20/graphzine-graphzone-xavier-gilles-neret-rencontre/

Retrouvez-le dans nos rayons !

Rétroviseur

Les Archives contestataires

Fondées en 2007, les Archives contestataires réunissent un ensemble de documents retraçant l’histoire d’organismes actifs à Genève, ayant œuvré dans plusieurs domaines, dont ceux de la lutte urbaine et de la contre-culture (Association des usagers des Bains des Pâquis, Etat d’urgence, Action populaire aux Grottes). On y trouve également les archives de personnalités engagées dans l’opposition politique, économique et culturelle.

Afin de découvrir la variété des documents conservés et d’interroger le passé et ses résonances avec l’actualité, quatre ateliers sont organisés cet été, sous forme de parcours d’une heure et demie. L’ensemble des fonds est également décrit et accessible par le biais de l’inventaire en ligne.

Chaque année, les Archives contestataires valorisent un de leurs fonds, à ce jour celui lié à l’opposition des typographes face à la modernisation de l’imprimerie, impliquant la disparition du caractère en plomb au profit de la publication assistée par ordinateur (PAO). L’émission Tell Quell – produite par la RTS, se penche sur ce sujet, ici dans un documentaire datant de 1980, Les typos tournent la page —–> https://www.rts.ch/archives/tv/information/tell-quel/3462959-les-typographes.html

Sources iconographiques :
Images du haut : Archives contestataires, luttes étudiantes
Image du bas : Les jardins typographiques

 

E-Books à découvrir

Les étudiants de la HES-SO ont accès à de nombreuses ressources E-Books sur la plateforme Proquest.
Vous pouvez vous y connecter sur les postes de l’école ou grâce à une connexion VPN à distance.
Pour télécharger les pdf il vous suffit de créer un compte en ligne avec votre adresse mail institutionnelle.

Voici une sélection de nouveaux E-Books que nous avons ajoutés à notre abonnement et qui pourraient vous intéresser :

Interior Design Masters

L’Art et l’illusion d’Ernst Hans Gombrich : Les Fiches de lecture d’Universalis

Drone Photography : Art and techniques

Through the Prism of the Senses : Mediation and New Realities of the Body in Contemporary Performance. Technology, Cognition and Emergent Research-Creation Methodologies

Women Can’t Paint : Gender, the Glass Ceiling and Values in Contemporary Art

The Uselessness of Art : Essays in the Philosophy of Art and Literature

No Modernism Without Lesbians

Photographing the Unseen World : Art and Techniques

Make Art Where You Are Guidebook

More Than a Muse : Creative Partnerships That Sold Talented Women Short

Absence of Clutter : Minimal Writing As Art and Literature

We Are Not Users : Dialogues, Diversity, and Design

Queer Communion : Ron Athey

Bonne lecture !

N’hésitez pas à nous contacter en cas de problème ou de besoin spécifique à biblio.head@hesge.ch.

Horaires d’été

La bibliothèque passe à l’horaire d’été du 10 août au 11 septembre.
Ouverture du lundi au vendredi de 13h30 à 17h.

Retour à l’horaire normal dès le 14 septembre : 9h-18h. 

Vous pouvez venir librement emprunter ou ramener des ouvrages, des périodiques ou des DVD.

Les salles de lecture sont accessibles à condition de respecter les distances de sécurité préconisées. Des panneaux indiquent les places de travail disponibles et nous mettons à votre disposition du gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains.

La désinfection des mains est préconisée pour minimiser le risque de transmission du virus.

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre collaboration.

 

Du papier à l’écran

Bojack Horseman

Bojack Horseman est une série télévisée d’animation américaine, visible sur Netflix depuis 2014. Elle a été crée par Raphael Bob-Waksberg.

Ce papier à l’écran vous présente le livre Bojack Horseman : the art before the horse.

« Bojack Horseman de Netflix est rapidement devenu l’une des séries d’animation les plus acclamées par la critique de l’histoire récente. Mise en scène dans une version décalée et cynique d’Hollywood moderne, la série suit l’acteur Bojack Horseman alors qu’il tente de changer sa vie.

Source : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71vJcFbHgJL.jpg

BoJack Horseman : The Art Before the Horse est le compagnon officiel des coulisses de cette série culte. Ce livre retrace la série de la conception à la post-production, en partie sous forme d’histoire orale tirée d’entretiens originaux avec les acteurs et l’équipe de la série, en partie sous forme de livre d’art, comprenant des croquis, des story-boards et des illustrations d’arrière-plan.

Commençant par le développement initial de la vision esthétique inimitable du créateur et directeur de spectacle Raphael Bob-Waksberg et de la conceptrice de production Lisa Hanawalt, The Art Before the Horse révèle toutes les parties mobiles – direction, écriture, casting, animation et musique – qui s’assemblent pour former ce spectacle unique, sombre, émotionnellement puissant et très drôle. »

Source : Résumé du livre traduit

Venez découvrir les coulisses de BoJack Horseman sous la cote : 779.031 BOJ

Bons plans confinement

Musique

Résiliences sonores à Genève

Source : lagravière.ch

Depuis le début de la crise du coronavirus, Résiliences sonores propose une heure quotidienne de musique en live.
La Gravière, Bongo Joe Records, Le Zoo et WAV33 se sont associés à des dizaines d’artistes pour offrir une heure de passage de disques en live.
Plus de 78 sessions de musique à voir en replay ici.

« En attendant le retour des jours meilleurs, Bongo Joe Records, Le Zoo et La Gravière s’associent à WAV33 et invitent, le temps d’une heure quotidienne en livestream, les DJs, musicien.ne.s, acteur.e.s culturel.le.s de notre ville pour une bouffée d’air frais musical dont nous avons bien besoin. Toutes les précautions d’usage sont prises. Sur place seul.e.s l’invité.e et l’accueillant.e pour une heure, une heure seulement comme dirait Brel. » Source : lagravière.ch

Montreux Jazz Festival

Le Montreux Jazz Festival vous offre un peu de sa magie à la maison! Ray CharlesWu-Tang ClanJohnny CashNina SimoneMarvin GayeDeep PurpleCarlos Santana : plus de 50 concerts du Festival sont désormais disponibles en streaming. Nous espérons que ces moments de musique et d’émotion embelliront votre quotidien.
Source : https://www.montreuxjazzfestival.com/fr/50-concerts-en-streaming/

Concerts de la RTS dans ton salon

Couleur3 a diffusé quelques concerts gratuitement dès le début du confinement : https://www.rts.ch/couleur3/11172194-des-dizaines-de-concerts-gratuits-pour-t-ambiancer-dans-ton-salon-confine.html?

Ne ratez pas non plus leurs programmes à (ré)écouter en live ou pas ici.

Tracks, Arte Concert, Arte Créative

Source : https://www.arte.tv/fr/arte-concert/

Arte Concert : (aussi sur Youtube)
« Plus de 600 programmes par an : musiques actuelles, rock, pop, electro, world, classique, opéra, jazz, danse, cirque, théâtre. En livestream, en intégralité, disponible aussi en VOD (gratuite). »

Tracks : (aussi sur Youtube)
« Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes, chaque semaine sur ARTE. »

Arte Créative :
« ARTE Creative c’est la petite sœur d’ARTE, qui imite son aînée mais cherche aussi à se démarquer. Alors chaque semaine, on vous propose des vidéos autour de la pop culture, des cultures urbaines et du jeux vidéo. Parce qu’on se disait bien qu’il lui manquait quelque chose. »

L’OSR en streaming

Dans l’impossibilité de se produire en raison de la pandémie de Covid-19, l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) souhaite soutenir son public romand. En partenariat avec la RTS, il diffuse en streaming ses concerts préenregistrés.

Les streamings sont programmés sur la chaîne YouTube de l’OSR les mardi, jeudi et samedi à 20h, a annoncé mardi la formation dans un communiqué. Ils peuvent être visionnés jusqu’au 31 juillet. Pour l’heure, trois concerts hebdomadaires sont prévus jusqu’au 11 avril. Les programmations supplémentaires seront annoncées sur le site de l’OSR.

Source: https://www.rts.ch/info/culture/musiques/11211969-l-orchestre-de-la-suisse-romande-propose-des-concerts-en-streaming.html

Fan de classique ? L’Opéra de Paris est en streaming !

L’Opéra de Paris :
L’Opéra de Paris met à disposition les replays de ses pièces en ligne. A tester !
Disponible via france.tv et accessible en Suisse.

Rétroviseur

Getty Museum Challenge

Depuis le 24 mars dernier, placé sous l’égide du confinement, un challenge étonnant a été lancé par le  Getty Museum. Celui-ci a permis de pousser loin l’imaginaire des internautes qui, munis d’accessoires incongrus, de tissus ou de papier, ont été invités à reconstituer dans l’intimité de leur quotidien, les scènes de toiles célèbres. De l’Antiquité égyptienne jusqu’à nos jours, des œuvres picturales issues de tous courants confondus ont été reconstituées. Et de quelles manières ! Les plus fidèles à l’original, ne sont peut-être pas les plus intéressantes…

https://www.facebook.com/hashtag/gettymuseumchallenge

https://www.instagram.com/tussenkunstenquarantaine/?hl=fr