Sessions 15-16

Le savoir n’est pas émancipateur per se. L’art de la pensée offre par contre un environnement propice à transformer le savoir en un attribut social au potentiel émancipatoire. Quelle est la place de la pensée dans l’accumulation accélérationniste du savoir? Que peut faire un Programme d’une école d’art d’étude livrer à des conditions contemporaines, en termes de processus et de plates-formes, afin que nous puissions approcher la pensée comme une zone sans grammaire, un espace dans lequel la théorie et la pratique ont besoin l’un de l’autre afin de développer un vocabulaire absent, un espace depuis lequel parler dans un moment de lutte produit par le manque de langage, une crevasse dans l’éloquence lisse et propre du capitalisme, une déclaration d’improductivité au milieu de l’horreur de la production permanente, un processus d’incubation? Plus les cadres institutionnels s’efforcent de définir l’inconnu en systèmes de savoir modernes afin d’assurer la survie des forces au pouvoir, plus la connaissance contribue à la stabilisation de transactions capitales. Quelles ont des modes de la pensée avec la possibilité d’une parole qui franchit les frontières, les vocabulaires, les géographies, les fuseaux horaires, les langues et qui se situe dans et hors de la machine à enseigner?

Thinking under Turbulence est le colloquium qui a structuré l’enseignement du Programme Master de recherche CCC pendant 2015/16. Ce colloquium d’un an intervient à un moment de transition dans l’histoire du CCC, le programme de la Haute école d’art et de design de Genève dédié à la recherche critique, aux techno-politiques et aux problématiques curatoriales d’un monde globalisé. Le colloquium offre au programme un temps de réflexion sur ses futurs développements, dans une période dirigée par les impératifs accélérationnistes du capitalisme financier global.

Les participants au colloquium sont invités à entrer en conversation avec les étudiants et les membres du corps enseignant lors de sessions ouvertes à tous dans la salle de séminaire CCC.

L’idée du colloquium provient littéralement de l’action de “parler ensemble”: de com- “ensemble”+ -loquium “parler”. Parler ensemble dans/hors de l’académie. Le projet du colloquium s’adjoint la possibilité d’une parole qui franchit les frontières, les vocabulaires, les géographies, les fuseaux horaires, les langues et qui se situe dans et hors de la machine à enseigner. Le concept du colloquium ne propose donc pas l’action de penser comme méthode philosophique, mais surgit plutôt d’un moment de turbulence où la connaissance est en crise. Un moment qui nous oblige à penser, à penser différemment. Plus les programmes d’études souhaitent repenser les conditions de la production du savoir à l’ère de la globalisation, plus il devient nécessaire de réfléchir à ces questions: quel savoir? produit par qui? pour qui? et dans quel but?

Les conférences du Geneva colloquium se tiennent principalement en anglais et en français.

HEAD, Boulevard Helvétique 9, 1205 Genève, seminar room CCC, 2e étage, salle 27

Concept: Doreen Meende
Contact: Eric Philippoz (eric.philippoz@hesge.ch)

Lundi 21 septembre 2015, 19h

La Perte : Deux Maisons dans le Levant. Haïfa. Le Caire.

Présentation du projet (en anglais et français) par Gilad Ben-Nun (Frankfurt am Main/Leipzig), Isabelle Benoit (Bruxelles), Pierre Hazan (Genève) et Ilana Salama Ortar. Commentaire de Doreen Mende (Berlin/Genève).

Lundi 28 septembre 2015, 19h

Quand La Matière Pense

Présentations suivies d’une conversation (en anglais) par Ursula Biemann (Zurich) et Kodwo Eshun (Londres).

Mardi 10 novembre 2015, 19h

Pratiques Situées

Présentations de Marion von Osten (Berlin), Anne-Julie Raccoursier (Genève) et Grant Watson (Londres). Commentaire de Yann Chateigné (Genève).

Lundi 16 novembre 2015, 19h

Décoloniser l’Europe

Conférence de Françoise Vergès en dialogue avec Pierre Hazan (Genève).

Lundi 7 décembre 2015, 19h

The Anthropogenic Image

Conférence en anglais d’Armin Linke (Berlin) commentée par Gene Ray de The Anthropocene Atlas of Geneva (Athènes/Genève).

Lundi 4 janvier 2016, 19h

Session Xénoféministe

Avec Laboria Cuboniks et Yoneda Lemma (en anglais)
En conversation avec le séminaire Reading Group

Lundi 22 février 2016, 19h

La violence à la limite du détectable (Violence at the Threshold of Detectability)

Eyal Weizman (Londres), conférence dans le cadre du Pool-CH / Master Platform Switzerland

Mardi 22 mars 2016, 19h

Du musée féministe virtuel à l’analyse de la culture des biennales : défis curatoriaux et politiques de pensée, de lecture et de pratiques artistiques critiques

Griselda Pollock (Leeds) en discussion avec le groupe de recherche Beyond the Monument

Lundi 18 avril 2016, 19h

The Site of Not

Fabien Giraud & Ida Soulard en conversation avec Kodwo Eshun et le séminaire Theory Fiction seminar

Mardi 10 mai 2016, 19h

Curating Against The Grain : Frontiers, Scripted Spaces and Groundlessness

Anselm Franke (Berlin) en conversation avec le séminaire Research Practice