Atelier « Ecritures », Marseille, Villa Méditerranée.

La Villa Méditerranée, située entre le Vieux-Port et le port de la Joliette à Marseille

Désignée « Capitale européenne de la Culture », la ville de Marseille a accueilli, tout au long de l’année 2013, un très grand nombre de manifestations culturelles. Les arts vivants, la musique, le cinéma, l’art vidéo, la poésie, des créations théâtrales, furent au rendez-vous, sans parler des expositions d’art contemporain ou classique au programme.

C’est dans ce cadre-là, d’émulation culturelle et de rencontres artistiques, que nous avons proposé aux étudiant-e-s de 3ème Année Bachelor un Atelier dédié aux écritures, dans leurs multiples formes et expressions. Cet Atelier, programmé au tout début de l’année académique, du 24 septembre au 4 octobre 2013, avait pour objectif de « libérer » l’écriture cinématographique, qu’elle concerne la fiction, le documentaire ou l’essai. Nous avons tout d’abord travaillé à (re)trouver un certain plaisir à l’écriture première d’un projet, cette phase incontournable de la « mise en mots » d’une idée, d’un désir. Il s’agissait également de « libérer » l’émotion plus intime qui sous-tend chaque projet de film, de mieux appréhender les sentiments, les récits de vie personnels qui les nourrissent, afin d’en irriguer le film avec justesse et avec le sens du partage. En aval de ces exercices, nous avons travaillé sur la compréhension des images, sur les façons, parfois divergentes, de les investir, de les ressentir.

Le principe de cet Atelier – qui nous a conduit à inscrire les exercices pédagogiques dans la dynamique culturelle de Marseille – a été de confronter les étudiant-e-s à des situations, des sources d’inspiration nouvelles pour imaginer et traduire en écritures des imaginaires mis en écho à leurs propres expériences.

L’Atelier « Ecritures » a été mené par Aude Py, Séverine Cornamusaz et Bruno Ulmer, avec l’accompagnement de Céline Carridroit. Cet Atelier de deux semaines s’est déroulé dans l’une des salles de la Villa Méditerranée, sur le « J4 », un des quais donnant directement sur le port de Marseille.

publié le 19 décembre 2013

modifié le 28 janvier 2016