Atelier Paysage

Chaque lieu raconte une histoire... comment rendre lisible un paysage ? Quel rapport à l’espace ? Quel temps ? Raconter le début d’une histoire à partir d’un lieu (en 5 images)

Un paysage est par définition la vue qu’offre un pays, non pas dans sa détermination politique ou géopolitique, mais en un sens plus ancien, plus archaïque : celui d’une fraction délimitée de territoire, en elle-même à son tour divisée et partagée – en propriétés et terres, parcelles, aires, etc. – pagus, en latin c’est la borne plantée en terre - et formant un tout qui se rassemble le plus souvent autour d’un hameau, d’un village ou d’une bourgade et se clôt ainsi sur son unité locale.
L’extension du pays est variable : il peut confiner à la province ou à la région (la Touraine par exemple ou la Toscane) et inclure l’une ou l’autre ville. Mais il est toujours homogène, il a son identité propre : sa végétation et sa faune, son relief et le modelé de ses terres, la nature de son sol et le découpage de ses sols, l’architecture de son habitat, son parler et ses us et coutumes. Sans oublier évidemment son climat et sa lumière, l’air qu’on y respire ; voir, aussi bien, le genre d’activité qui y prédomine.

L’exercice s’organise autour des questions suivantes :
Comment créer/transformer un lieu avec le langage cinématographique ?
Comment créer une atmosphère ?
Par quel mouvement/découpage esquisser un déplacement dans l’espace ?
Comment faire percevoir la durée, le temps ? et donc la question : comment filmer le vent ?
Le temps, c’est un peu comme le vent. Le vent, on ne le voit pas : on voit les branches qu’il remue, la poussière qu’il soulève. Mais le vent lui-même, personne ne l’a vue.

Organisation du travail :

Un travail de groupe avec dans chaque groupe un réalisateur, un chef-opérateur et un monteur.
En trois jours, un étudiant sera réalisateur le jour 1, chef-opérateur le jour 2 et monteur le jour 3 au sein du même groupe.

Contraintes possibles pour aborder un paysage :

• Filmer tout en téléobjectif
• Filmer tout en grand angle
• Plan séquence
• Caméra subjective
• Filmer tout en mouvement
• Filmer tout en plongé / contre-plongée

Atelier 1ère année sous la direction de Cyril Neyrat
Du 26 au 28 novembre 2014
Intervenants : Marion Neumann et Celine Ameslon
Assistant : Pierre Schlesser
Photos : Marion Neumann

publié le 19 janvier 2015

modifié le 13 avril 2015