En avant Jeunesse ! (Juventude Em Marcha) de Pedro Costa (2006)

Cours : Histoire et esthétique du cinéma - Bertrand Bacqué

Semestre d’automne 2018, GD, salle de projection

Cours-séminaire : Jacques Ranciere : entre esthétique et politique
En partant de la réflexion que Jacques Rancière développe sur le rôle de l’art dans Le partage du sensible (2000), nous analyserons les textes qu’il a consacrés au cinéma classique (Epstein, Eisenstein), moderne (Rossellini, Bresson) et contemporain (Marker, Godard), publiés, entre autres, dans La fable cinématographique (2001), Le destin des images (2003), Le spectateur émancipé (2008), Les écarts du cinéma (2011) ou Les temps modernes (2018)... tout en les mettant en dialogue avec les œuvres commentées. Nous terminerons ce cours-séminaire par la réflexion qu’il amorce sur le cinéma le plus récent (Tarr, Costa). Chaque texte sera présenté par un-e ou deux étudiant-e-s.

Cours-séminaire donné tous les lundis, de 9h à 12h, salle Robert Kramer, bâtiment Général-Dufour.

Débarquement du congrès de photographes à Lyon de Louis Lumière (1895)

Débarquement du congrès de photographes à Lyon de Louis Lumière (1895)

Cours : La poétique des auteurs – I
Afin de renouveler l’approche de l’histoire du cinéma, nous présenterons un cinéaste par cours, façon de traverser les grands courants et les grandes cinématographies nationales d’une manière différente. De Griffith à Rossellini, il s’agira à chaque fois d’envisager la genèse d’une écriture cinématographique et de voir comment une forme fait sens dans telle ou telle œuvre, tout en s’affranchissant des codes esthétiques dominants. Nous analyserons des séquences clés de leurs principaux films sans oublier d’évoquer les dimensions historiques, techniques et économiques qui les ont vu naître. Le cours se prolongera par la projection d’un long métrage du cinéaste évoqué. La présentation de ce film sera assurée par un-e étudiant-e.

Cours donné par tous les lundis, de 17h à 21h, salle Robert Kramer, bâtiment Général-Dufour.

Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles de Chantal Akerman (1975)

Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles de Chantal Akerman (1975)

Cours-séminaire : Chantal Akerman, une poétique de l’image
Chantal Akerman est, avec Agnès Varda, l’une des cinéastes majeures de la modernité, dont Jeanne Dielman (1975) marque l’un des sommets. Avec une inventivité toujours renouvelée, elle développe son œuvre entre fiction autobiographique (Saute ma ville, 1968, Je tu il elle, 1975...), cinéma expérimental (Hotel Monterey, 1972, News From Home, 1976), documentaire de création (D’Est, 1993, Sud, 1999) ou fiction plus classique (Les rendez-vous d’Anna, 1978, La captive, 1999), y compris comédie (Un divan à New York, 1996) et même comédie musicale (Golden Eighties, 1986). Ce sont tous ces aspects que nous explorerons un semestre durant. Chaque film sera présenté par un-e ou deux étudiant-e-s.

Cours-séminaire donné tous les jeudis, de 17h à 21, salle Robert Kramer, bâtiment Général-Dufour.