Cours : Cinéma théorie avec Dork Zabunyan

Saturation du regard et historicité des images

À l’ère d’une hyper-visibilité en apparence sans limite, il semblerait qu’aucun événement du monde, du plus banal au plus tragique, ne puisse nous échapper. Partout des caméras pour enregistrer telle ou telle situation, partout des écrans pour les visionner et ensuite les partager via internet et les réseaux sociaux. Mais cette abondance d’images est-elle le signe que tout nous est effectivement donné à voir ? N’existe-t-il pas des filtres médiatiques qui sélectionnent tel type d’image plus qu’un autre ? Que perçoit-on notamment de la guerre en Syrie ? Quelles représentations du peuple syrien a-ton depuis 2011, l’année du soulèvement dans ce pays ? Et comment le cinéma, plus globalement, qu’il relève du documentaire ou de la fiction, porte-t-il à l’écran les " printemps arabes " et ses suites contre-révolutionnaires ? Nous tenterons de répondre à ces questions en analysant divers régimes d’images (amateurs, étatiques, médiatiques...), tout en étudiant comment l’art du cinéma s’en empare pour en révéler la part d’historicité. À la croisée de l’esthétique et de l’histoire, seront également mobilisés des éléments juridiques liées au droit à l’image aujourd’hui, en particulier celui associé au principe de dignité, avec une question latente qui animera les analyses de films menées durant le cours : comment montrer dignement des corps dans des situations - guerres, déplacements de population, campements de fortune, etc. - qui, elles, sont indignes ? Comment rendre sensible cette indignité à l’écran sans tomber dans un voyeurisme où se mêlent indifférence et compassion ?

Cours donné par Dork Zabunyan durant le semestre du printemps 2018
Lundi 13h-17h, tous les quinze jours