Cours de production - Daniel Schweizer

Cours de production 1ère année :
Premier et deuxième semestre

1.1 Introduction à la production d’un film. Le cinéma comme activité artistique ou comme activité commerciale et industrielle ? Où se situer ?
Qu’est-ce que la production ? Rapports cinéma/économie. Compréhension générale de la filière cinématographique et audiovisuelle. Le marché, la vie des produits, la vie des oeuvres, la convergence. Situation actuelle avec le digital et la possibilité nouvelle de no-budget films. Le cinéma comme produit culturel, le cinéma encadré (système français et suisse)
Les associations cinématographiques en Suisse.

1.2 Le travail du producteur et ses responsabilités, de la recherche de son financement à sa sortie en salle de cinéma. Réflexion sur les incidences des choix artistiques sur le cout d’un film et vice-versa. De la compréhension des enjeux économiques, du cinéma indépendant no-budget, low-budget aux films de long métrage professionnels en coproduction, un parcours des mesures de financement et les enjeux de ces aides, leur organisation
Mais aussi une réflexion sur la capacité de penser le cinéma en s’émancipant de la fatalité de ses liens avec l’économie. Rencontre avec un cinéaste-auteur et un producteur,

1.3 Regard sur les services de Fonction Cinéma et la Fondation Romande.
Importance du milieu professionnel : entrer sur la scène. A tous les stades de son travail : développer des projets, les produire, les diffuser.
L’aide à Genève de Fonction Cinéma. Son histoire, ses buts, son organisation.
Visite détaillée du site internet et de ses pages réservées aux membres.
Que faire quand on décide de produire un film ? Dépouiller, évaluer, calculer…
Visite des locaux de Fonction-Cinéma, rencontre avec la directrice Aude Vermeil
Les services de FC, s’y inscrire.

1.4 Le dossier de production d’un film court. Présentation théorique, exemples.
Invitation de Joëlle Bertossa, productrice.
Exercice sur dossier fiction et documentaire. Ecrire pour un film.
Le rôle du producteur, la relation, le partenariat, les recherches de fonds.
Débat sur sélectif et automatique
Les aides en Suisse : automatiques et sélectives.
La situation qui se met en place. La Fondation Romande. Détails de son fonctionnement.
La question des écoles et le calendrier des réponses.

1.5 Le droit des auteurs, les droits générés et les droits nécessaires.
Les contrats d’écriture et de réalisation.
Déclarer un film à la SSA, Suissimage.
La question des droits musicaux, faire une demande à la SUISA.
Les procédures, obtenir des droits musicaux pour l’utilisation dans un film.

1.6 Rencontre avec un auteur-réalisateur, écrire pour un film.
Une démarche différente (à voir avec Cyril).
Réalisation d’un dossier de production. Des exemples de dossiers de production. Structure du dossier, contenu, interlocuteurs, recherche d’informations, adresse du dossier, note d’intention. A quoi sert un scénario (document technico littéraire décrivant (préfigurant) de manière simple, claire, convenue une œuvre en devenir. Rappel du contenu. Présenter son projet, le pitching.

1.7 La distribution d’un film. Le travail de Swiss film et le tout numérique.
Invitation d’une personne de Swiss film. Des exemples de films Suisses distribués à l’étranger.
Les principaux festivals de cinéma en Suisse, Visions du Réel, Locarno, FIFF, FIFDH
Invitation d’un directeur de festival et présentation de sa ligne artistique, la sélection d’un film.


Cours de production 2ère année :
Premier et deuxième semestre

2.1 Rencontre avec un producteur Suisse Allemand. Panorama de la production en Suisse Romande, Allemande et Tessin.
Avec accent en Suisse Allemande et préparation d’un séjour de deux jours à Soleure.

2.2 Le Festival de Soleure

2.3 Le Festival de Soleure

2.4 La question des archives filmiques, des Créatives-Commons. Les archives libres de droits. Le domaine public. La gestion des droits images et audio-visuels.

2.5 La question des droits musicaux est abordée avec l’intervention de Monsieur Michel Pont de la SUISA. Mise au point sur les procédures des demandes pour acquérir les droits musicaux pour un film. L’origine et les buts de cette coopérative des auteurs et éditeurs de musique en Suisse. Les conditions pour l’utilisation de la musique dans un film, la question des droits d’auteur-compositeur, des droits de synchronisation d’une musique et des droits voisins, les droits du producteur orchestre ou éditeur.

2.6 Le cas de l’aide cinématographique en France avec l’intervenant français, cinéaste, l’aide à l’écriture, la composition d’un dossier de film et l’avance sur recette. Les aides au développement et à la réalisation du Centre National de la Cinématographie, CNC. Les aides équivalentes en Suisse, Cinéforom, la télévision RTS et l’Office fédéral de la culture, section cinéma.

2.7 Les questions de la production et la diffusion des films en Suisse et en Europe, les soutiens pour le cinéma de création. Le plan Média présenté par, Creative-Europe de la Commission Européenne. Les outils de financement pour le cinéma en Europe et le système des coproductions. La distribution à l’étranger.

Cours de production 3ère année :
Premier et deuxième semestre

3.1. Les étudiant-e-s qui préparent lors bâchelor, sont accompagnés tout au long des étapes de réalisation de leur film de diplôme et la conception du dossier de production complet. Avec une introduction à la question de la gestion et les déclarations des droits audiovisuels.

Les cours du premier semestre se concentrent sur la question du cinéma pensé comme activité économique avec la connaissance et la compréhension de la filière de production des films. Sont abordés les aspects des aides régionales et nationales suisse pour la production des film documentaire ou fiction.
Rencontre avec une personne responsable de Cinéforom, l’ancien directeur Robert Boner et ou OFC Laurent Steiert.

3.2 Avec l’intervention du cinéaste-producteur Suisse 1, nous abordons son parcours, du premier film documentaire autoproduit ou coproduit.
Focalisé sur la problématique de vivre des métiers du cinéma, la nécessité de faire un film, trouver son financement et la question de l’indépendance de l’auteur.

3.3 Avec l’intervention du cinéaste-producteur Suisse 2, nous abordons son parcours, du premier film de fiction autoproduit ou coproduit. Un projet de financement participatif : We Make it et autres….

3.4 Les droits d’auteurs sont abordés avec l’intervention de représentants de la SSA, Société Suisse des Auteurs et de SUISSIMAGE. Sandra Gerber présente les origines de la Société Suisse des Auteurs et l’importance pour un cinéaste d’être membre d’une telle société pour défendre ses intérêts face au producteurs et diffuseurs. Madame Corinne Frei va compléter ces informations du point de vue de SUISSIMAGE. Complémentarité et différence de ces deux sociétés d’auteurs. S’inscrire dans une société de droits d’auteurs.

3.5 L’esprit du semestre est de permettre aux étudiants de maitriser l’élaboration d’un dossier de film et de gérer les questions des différents droits audio-visuels nécessaires à l’exploitation d’un film. Mais aussi comment financer son projet et comment faire des choix de ventilation d’un budget. Réflexion sur les incidences des choix artistiques sur le coût d’un film et vice-versa. Le travail du producteur, celui du réalisateur et leurs responsabilités.

Le dossier de distribution d’un film avec un distributeur : Agora, Look now…
Le contenu d’un « Press Kit », le dossier d’un film, le jeu d’images, l’affiche. Les plateforme festival.

3.6 De la production du film à sa distribution et diffusion en festivals avec l’intervention et la présentation de SWISS FILM, l’organisme de diffusion du cinéma Suisse à l’étranger. Rencontre avec Sylvain Vaucher en charge de la distribution des courts métrages. La situation du court métrage en Suisse romande et allemande.

3.7 Un directeur de festival, la sélection des festivals internationaux. La première et la carrière d’un film.