Festival Histoire et Cité - Être libre

Tahrir, place de la Libération

Partenaire de l’Université de Genève dès la 1ère édition du festival en 2015, la HEAD-Genève et le Département Cinéma/cinéma du réel sont fiers d’être à nouveau associer à la 3ème édition du festival Histoire et Cité, du 21 au 24 mars.

La thématique de cette édition : être libre. Historien-ne-s, anthropologues, philosophes, économistes, mais aussi journalistes, écrivain-e-s et cinéastes réfléchiront à ce que la notion de liberté signifie individuellement et collectivement, par le passé comme au présent. Le Département Cinéma collabore avec le festival pour 3 événements, dont le film d’ouverture. Programme complet sur le site du festival Histoire et Cité.

TAHRIR, PLACE DE LA LIBÉRATION de Stefano Savona (film d’ouverture)
Mercredi 21 mars, 20h30, Cinerama Empire
Le -film de Stefano Savona épouse dans son élan fondamental et ses expressions les plus complexes la révolution égyptienne qui, le 11 février 2011, voit le peuple de la place Tahrir avoir raison du président Moubarak. Une œuvre de corps à corps, au cœur des événements.

Tahrir, la place de l’être libre. Prendre le pouls d’un mouvement animé par des dizaines de milliers de personnes, saisir l’intensification progressive des battements des corps et des esprits et prendre la mesure d’une apothéose, la chute du tyran, comme de la fragilité de l’espoir au regard des forces en jeu, l’armée aux abois, c’est là l’engagement entier du cinéaste italien Stefano Savona. Le film est d’une passionnante complexité et érige la foule – ce jeune homme, cette jeune femme, et tant d’autres – en personnage à nul autre pareil, inoubliable. D’une remarquable modestie et d’une intelligence esthétique rare, par son sens du plan, du montage, Tahrir partage une vision du cinéma et du monde spectaculaire, intime, citoyenne

La projection est suivie d’un débat avec Jean Perret, responsable du Département Cinéma, Stefano Savona et Pénélope Bertoluzzi, monteuse du film.

THE BOOT FACTORY de Lech Kowalski
Jeudi 22 mars, 20h30, Cinerama Empire
Passer de la scène à la fabrication de bottes, telle est la reconversion choisie par trois punks polonais. Dans leur atelier, ils tentent de concilier leurs principes d’antan avec les réalités de la vie et de la société capitaliste.

La caméra de Lech Kowalski -lme de manière intimiste les trois amis. Jouant sur le contraste entre le noir/blanc et la couleur, le cinéaste retransmet les expériences traversées par les trois protagonistes. En -filigrane, la philosophie du « Do It Yourself » (DIY) – cœur de leur projet – est perceptible. Lukasz, Piotr et Wojtek, malgré une tentative d’insertion dans le monde capitaliste, n’ont pas renoncé à leur passé punk ; leur marginalisation – tant sociale que géographique – et l’attachement profond qu’ils ont à leurs valeurs leur permettent de conserver une certaine liberté dans une société remplie de contraintes.

La projection est suivie d’un débat avec Lech Kowalski et Jean Perret.

LE FOND DE L’AIR EST ROUGE de Chris Maker
Samedi 24 mars, 09h30, Auditorium Arditi

Avec cet « essai documenté par le -lm », pour reprendre la formule d’André Bazin, Chris Marker suit pas à pas tous les élans révolutionnaires qui ont précédé, entouré et suivi mai 1968, les tenants et les aboutissants de ces événements, les retournements inattendus et les répressions, de droite comme de gauche. Le montage est polyphonique et « dialectique », mais il laisse le temps à la parole des acteurs, inconnus ou reconnus, comme lors de ce discours d’Allende aux ouvriers qui, aujourd’hui encore, nous bouleverse. Et le fi-lm de nous conduire de l’utopie à la mélancolie.

Chris Marker, indéfectible compagnon des révolutions qui ont secoué la seconde moitié du XXe siècle, revient sur la décennie 1967-1977, qui ébranla le monde d’est en ouest et du nord au sud. Dans un fi-lm au montage virtuose, il fait le bilan des utopies de 1968 et des traces qu’elles ont laissées dans la mémoire collective.

La projection est suivie d’un débat avec Bertrand Bacqué et Dork Zabunyan

publié le 19 mars 2018