Atelier Initiation à la réalisation documentaire - Cyril Neyrat

du 10 novembre 2015 au 22 janvier 2016

Cet atelier a deux objectifs : d’une part, sensibiliser les étudiants aux enjeux multiples et aux approches diverses qui font la singularité du cinéma documentaire ; d’autre part, leur permettre d’acquérir de solides compétences techniques et pratiques, dans tous les domaines convoqués par la réalisation documentaire. Ainsi, cet atelier se déploie selon deux rythmes entrecroisés. D’une part le rythme continu, au long cours, nécessaire à la maturation et à la réalisation, de l’écriture au montage, d’un court film documentaire ; d’autre part un rythme plus rapide et cyclique enchaînant les brèves formations technico-pratiques, concentrées sur des enjeux précis de la réalisation filmique : image (caméra, lumière), son (prise de son, création sonore), montage (gestion des flux numériques, dérushage, composition).
L’entrecroisement de ces deux rythmes permet d’intégrer les formations techniques au développement par chaque étudiant d’un projet personnel, donc de ne pas séparer les enjeux technico-pratiques des questions de sens et d’esthétique propres à toute démarche de création.
Pour leur projet de film, les étudiants auront à choisir entre deux voies très distinctes, deux polarités opposées dans le vaste champ du documentaire.
L’une, c’est un « cinéma direct » reposant sur une relation de proximité et d’intimité avec une personne, sa vie, son environnement. Les étudiants qui s’engageront dans cette voie travailleront sous la houlette de Felipe Monroy, jeune cinéaste colombien vivant en Suisse, ancien étudiant de la HEAD, auteur de films récompensés dans plusieurs festivals internationaux.
L’autre, c’est un cinéma plus « indirect » qui relève de « essai documentaire » et repose sur des méthodes d’investigation, d’enquête, mais aussi de méditation poétique afin de composer une vision très personnelle d’un territoire, d’une « réalité » volontiers complexe, hétérogène, faite de matériaux multiples. Ceux qui choisiront cette direction travailleront avec Pauline Julier, jeune artiste vidéaste genevoise au parcours brillant, dont les films bénéficient d’une reconnaissance et d’un soutien internationaux.
Dans les deux cas, les étudiants seront amenés à travailler sur le territoire du grand Genève, à l’explorer et le questionner, aussi bien au travers de ses habitants que de ses paysages et des forces invisibles qui le traversent. Tous les intervenants, cinéastes et techniciens, appartiennent à la jeune scène cinématographique genevoise.

Atelier dirigé par Pauline Julier et Felipe Monroy