ANNULÉ / La HEAD partenaire du Festival Histoire et Cité

  • Du 1er au 5 avril 2020

Dans le contexte actuel et en réponse aux différentes mesures prises par les autorités cantonales et fédérales, la 5e édition du Festival Histoire et Cité est annulée. Plus d’informations sur www.histoire-cite.ch

Organisé par la Maison de l’histoire, le Festival Histoire et Cité a pour ambition de placer l’histoire au centre des débats. Dialoguer, réfléchir, partager ! Les passionné.e.s d’histoire, les actrices et acteurs culturels et le grand public sont convié.e.s à une rencontre privilégiée… et la HEAD est partenaire de la manifestation depuis sa première édition ! Le thème de cette année, LA PEUR !

Le Département Cinéma animera les débats autour de deux films :

Tadmor de Monika Borgmann & Lokman Slim (LI, CH, FR, 2016, Coul., 103’, vo st fr, 16/16)
Jeudi 2 avril à 20h30, Cinémas du Grütli

La prison de Palmyre, Tadmor, fut un lieu d’humiliations, de tortures et d’exécutions sordides où des centaines de Libanais furent détenus pendant la guerre civile (1975-1990). Des survivants décident d’exorciser le passé et de témoigner au plus près de leur calvaire. En 2001, Monika Borgmann et Lokman Slim ont fondé UMAM Production. Ce centre d’archives est aussi une association de production et de diffusion de films sur les conflits, la mémoire et la réconciliation liés à l’histoire sociale et politique du Liban.

Les Harmonies Werckmeister de Béla Tarr (HU, 2000, NB, 145’, vo st fr, 12/16)
Samedi 4 avril à 19h30, Cinémas du Grütli

Dans une ville perdue au fin fond de la Hongrie, János, un facteur naïf, évolue entre les habitants désœuvrés, rendant service et discutant avec qui daigne l’écouter. Un cirque itinérant arrive, transportant une baleine empaillée… De rumeurs en conflits, la ville se déchaîne, des émeutes éclatent dont János est le témoin effaré. Une parabole sans concession sur la manipulation tapie dans l’ombre.

Les débats seront animés par Bertrand Bacqué et Jean Perret, en présence des réalisateurs et de la réalisatrice.

Table ronde avec Laurence Allard et Alexandre Monnin
Jeudi 2 avril de 16h00 à 17h30 Genève – Uni Dufour , Salle U300
Animée par Nicolas Nova, professeur et chercheur à la HEAD

Le thème du numérique a longtemps été traité indépendamment des enjeux écologiques. Or, les récentes controverses énergétiques, liées notamment à l’extraction de matières premières et à l’obsolescence programmée, nous font prendre conscience du fait que les technologies ne peuvent être dissociées de notre milieu naturel. Une crainte se fait ainsi jour, combinant peur des techniques et menace d’effondrement environnemental et social. Est-ce un phénomène nouveau ? Comment l’aborder ? Comment le dépasser ?

Une intervention des étudiant·e·s de l’option [inter]action du Bachelor Arts visuels aura lieu en écho à cette table ronde.

publié le 26 février 2020

modifié le 23 mars 2020