Masterclass Jean-Claude Rousseau

  • mardi 6 mars 2012
    Ouverte au public - Bâtiment Général-Dufour de la HEAD - Genève, salle de projection, sous-sol (Rue du Général-Dufour 2,
    1205 Genève )

Autoportait du réalisateur extrait de "Deux fois le tour du monde"

Le Département Cinéma/cinéma du réel de la HEAD - Genève accueille le cinéaste Jean-Claude Rousseau à l’occasion d’une masterclass exceptionnelle, le mardi 6 mars 2012.  

Jean-Claude Rousseau réalise depuis trente ans une des oeuvres les plus singulières et radicales du cinéma contemporain. Radicale, au sens où son art descend à la racine du cinéma, réduit à son plus simple appareil, pour le porter au plus haut de ses possibilités propres - selon la leçon des cinéastes qu’il admire, Bresson, Straub, Godard. Après avoir magnifié les puissances du 8mm jusqu’à La Vallée close (1995), Rousseau travaille depuis en numérique DV, dans une totale autonomie : il réalise ses films sans scénario, sans production, sans autres ressources que sa sensibilité et sa patience. Quêtes d’harmonie, conversion du trivial en beauté, cosmologies amoureuses... Sélectionnée dans les plus grands festivals et célébrée par de nombreuses rétrospectives dans le monde entier, son oeuvre a été récompensée en 2007 par le Grand Prix de la Compétition Internationale du FID Marseille attribué à De son appartement. Le synopsis de ce film, emprunté à la préface de Bérénice de Racine, énonce la règle du cinéma de Rousseau : "faire quelque chose à partir de rien".

Lors de cette masterclass nous chercherons, avec le cinéaste, à percer les mystères de cette règle, en un parcours fait de films courts, d’extraits de ses longs métrages, et de quelques détours. 

En soirée, sera projeté en sa présence De son appartement (2007)

Masterclass animée par Cyril Neyrat, avec la collaboration de Bertrand Bacqué

Ouverte au public

PROGRAMME

- 9h30-12h30 Conférence et lecture de films
Le Super 8 (1983-1995)
De Vermeer à Lucrèce, cinéma élémentaire et quête de l’image (la lumière et les lignes)

- 14h00-17h30 Conférence et lecture de films
La DV (1995-2012)
"Faire quelque chose à partir de rien" : art matérialiste et exercices spirituels (conversion, disparition)

- 19h00 Projection
De son appartement (2007, 70’, 4:3)
Synopsis : Il y avait longtemps que je voulais essayer si je pourrais faire une tragédie avec cette simplicité d’action qui a été si fort du goût des anciens. Il y en a qui pensent que cette simplicité est une marque de peu d’invention. Ils ne songent pas qu’au contraire toute l’invention consiste à faire quelque chose de rien.
RACINE, préface de Bérénice (1670)

publié le 15 février 2012

modifié le 23 février 2012