Nuit des images 2014

  • samedi 28 juin 2014 – 22:00
    Musée de l’Elysée, Lausanne

La Nuit des images se déploie samedi 28 juin, dès 15h, dans les jardins de l’Elysée, à Lausanne, pour une garden-party gratuite, conviviale et festive.

Dès 22h, les six écrans vont s’illuminer pour présenter plus de 40 projections placées sous le signe de la découverte, avec plus d’une dizaine de cartes blanches offertes à des institutions engagées au plus près de la création.

Le département Cinéma/cinéma du réel de la HEAD - Genève saisit cette occasion pour proposer au public une sélection de films réalisés avec des archives personnelles d’étudiant-e-s et professeur-e-s.

© Daniel Schweizer et Aurélien Fontanet

Amazonian Memory
De Daniel Schweizer et Aurélien Fontanet
Ecran 3

A partir d’images oubliées et détériorées de l’Amazonie, un film de montage qui fait abstraction de leur signification d’origine pour évoquer un monde disparu. Un processus d’exhumation et de remémoration d’une histoire et d’un passé oubliés. Un film pour la mémoire des Indiens, un hommage aux victimes de Putumayo. Ethnographie expérimentale, ce film interroge l’historiographie des archives.

© Adrien Borruat

Adrien II, 97-07
D’Adrien Borruat
Ecran 4

« Ma grand-mère a photographié mes premières années, collectionnant ces images dans de grands albums que je redécouvre aujourd’hui. De tous ces moments vécus, je ne garde aucun souvenir ; de mon jeune visage, il ne reste que quelques traits... Où est donc passé le garçon qui a vécu mon enfance ? »

© Jean Perret

Cher Olivier
De Jean Perret
Ecran 4

Des films 8 mm de famille émerge un frère disparu, dans le désordre chronologique des images en noir et blanc et en couleurs. La mémoire n’est-elle qu’une affaire d’invention d’un possible récit fait de fragments d’histoires de la vie qui seraient oubliés au jour le jour ?

© Bruno Ulmer

Je devais tomber du ciel.
Le voyage de Rachid B.

De Bruno Ulmer
Ecran 4

Rachid B. est le pseudonyme artistique de Bruno Ulmer, cinéaste, pour ses projets en arts plastiques. Bruno Ulmer/Rachid B. propose une histoire courte sous la forme d’un diaporama des années 1970 où le personnage, s’identifiant au fils de Tarzan, part à la recherche de cette figure paternelle inattendue mais toujours présente dans les œuvres du cinéaste.

© Zarah Vargas

Disconformidad
De Zarah Vargas
Ecran 5

Le film parcourt l’architecture et le paysage social d’une cité pensée comme un paradis ouvrier dans les années 1950. Peu à peu, les habitants ont transformé la cité, en bloquant des espaces communautaires pour créer des espaces individuels.

Infos et programme sur www.nuitdesimages.ch

publié le 25 juin 2014

modifié le 14 avril 2016