Projections, rencontres et débats autour de cinq films marquants de la 64e Edition du Festival del film Locarno

  • Du 17 au 21 octobre 2011
    Aux Cinémas du Grütli (Rue du Géneral-Dufour 16) (et le 19 octobre aux Cinémas Les Scala - 23, rue des Eaux-Vives )

"L’estate di Giacomo" d’Alessandro Comodin – Pardo d’oro Cineasti del presente

Le Festival del film Locarno invité par le Département Cinéma/cinéma du réel de la Head – Genève

Le Département Cinéma/cinéma du réel tient à ouvrir portes et fenêtres sur la Cité et à s’adresser à ses publics. Une manière de partager ses découvertes, questions et convictions. Le partenariat qui lie le Département aux Cinémas du Grütli, inauguré à la faveur de cette manifestation, fait partie de cette volonté d’occuper une place bien en vue.
Ainsi, le Département Cinéma de la Head – Genève accueille le Festival del film Locarno au travers d’une sélection de cinq films qui tout à la fois rendent compte de la diversité de la ligne éditoriale de la manifestation tessinoise et viennent dialoguer avec ce « cinéma du réel », tel qu’il distingue notre identité. Des documentaires et des fictions, des formes nées d’influences réciproques, de subtiles hybridations, de porosités inventives entre des genres dont nous savons que les frontières académiques n’ont plus guère de sens ! C’est dans le mouvement passionnant du cinéma contemporain compris dans ses expressions les plus inspirées que spectateurs et étudiants sont invités à découvrir des œuvres et à en parler avec certains de leurs auteurs.

Lundi 17 octobre 2011, Les Cinémas du Grütli

19h00 « Le métier de programmateur », rencontre avec Olivier Père, Directeur artistique du Festival del film Locarno, en dialogue avec Jean Perret.
20h45 L’estate di Giacomo d’Alessandro Comodin – Pardo d’oro Cineasti del presente
(VOST français – Italie, France, Belgique – 2011 – 78’).
Un jeune homme et sa meilleure amie dans la chaleur liquide de l’été. Le monde leur appartient dans l’insouciante beauté de l’éveil des sens. Giacomo, dix-neuf ans et muet, joue son rôle au plus près de sa personne, que le cinéaste sait accueillir en un récit réaliste et poétique, entre vraie vie et vrai récit d’imagination.
Projection suivie d’un débat en présence du réalisateur et de son producteur Paolo Benzi.

Mardi 18 octobre 2011, Les Cinémas du Grütli

20h00 Les Chants de Mandrin de Rabah Ameur-Zaïmeche
(VO française – France – 2011 – 97’)
Mandrin, contrebandier libertaire du XVIII e siècle a été pendu, mais sa mémoire est célébrée par sa bande qui perpétue son action et alimente des marchés sauvages. Film d’aventure dont les actions spectaculaires et intimistes annoncent la Révolution française et celles à venir de notre temps. Un noble vieillissant occupe une place centrale parmi les rebelles emmenés par le réalisateur lui-même.
Projection suivie d’un débat en présence du réalisateur.

Mercredi 19 octobre 2011, Les Scala (23, rue des Eaux-Vives)

20h00 Abrir puertas y ventanas de Milagros Mumenthaler – Pardo d’oro
(VOST français – Argentine, Suisse – 2011 – 99’)
Première du film, en collaboration avec Look Now ! et les Cinémas Les Scala. Le film restera ensuite à l’affiche des Scala
Une maison vide où vivent trois jeunes sœurs. Au seuil de l’âge adulte, repliées sur elles-mêmes après le décès de leur grand-mère, elles laissent filer en un long deuil le temps étiré de l’été finissant. Huis clos tenu par une mise en scène qui donne aux gestes du quotidien désœuvré la dimension d’une émancipation violente et vitale.
Projection suivie d’un débat en présence de la réalisatrice.

Jeudi 20 octobre 2011, Les Cinémas du Grütli

20h00 Memories of a Morning de José Luis Guerín
(VOST anglais – Corée du Sud – 2011 – 47’)
Histoires vues de l’immeuble du réalisateur, qui depuis dix années filme le temps qui passe, les saisons dont les arbres sont les témoins. Sur la façade d’en face, derrière des fenêtres, des bribes de vies, des silhouettes, des notes de musique. Des présences quotidiennes. Et un jour, le 21 janvier 2008, le violoniste se jette nu dans le vide. Le cinéaste installe son film au cœur de la réalité et du fantasme d’un deuil impossible.
Projection suivie d’un débat animé par Jean Perret.

Vendredi 21 octobre 2011, Les Cinémas du Grütli

20h00 Tahrir, Place de la Libération de Stefano Savona
(VOST français – France, Italie – 2011 – 90’)
Au cœur du printemps égyptien et de son épicentre, la Place Tahrir au Caire, le cinéaste prend le risque de la plus grande proximité avec ces jeunes qui apprennent au jour le jour à faire la révolution. Dans la mêlée, dans la violence des affrontements et l’enthousiasme de l’action, les visages, les gestes, les voix de ceux qui incarnent les aspirations d’une ère nouvelle, composent un récit sur le fil d’une histoire captée dans son immédiateté spectaculaire et aveuglante.
Projection suivie d’un débat en présence du réalisateur et de Michel Beuret, journaliste international, auteur de nombreux reportages sur le monde arabe.

Infos salles et billetterie :
Les Cinémas du Grütli
Rue du Géneral-Dufour 16
1204 Genève
+41 (0)22 320 78 78
info chez cinemas-du-grutli.ch
www.cinemas-du-grutli.ch

Tarifs :
CHF 14.- (Entrée simple)
CHF 12.- (Etudiants, chômeurs)
CHF 10.- (Carte CinéPass)

Entrée libre pour les étudiant-e-s de la Head – Genève sur présentation de leur carte.

Pour la projection du 19 octobre 2011 aux Cinémas Les Scala, des entrées sont proposées gratuitement aux étudiant-e-s de la Head – Genève, dans la limite des places disponibles, sur inscription à l’adresse : celine.ameslon chez hesge.ch

Tarifs des Cinémas Les Scala :
CHF 16.50.- (Entrée simple)
CHF 13.- (Etudiants, AVS, chômeurs)
CHF 10.- (Carte CinéPass)

publié le 22 septembre 2011

modifié le 26 septembre 2011