Semaine inaugurale - Le cinéma en affiches, avec Karine Savard

Mercredi 16 et jeudi 17 septembre 2015

Elle est artiste, habite Montréal, est passionnée par les bannières et drapeaux des luttes ouvrières et entretient des liens étroits avec nombre de réalisateurs et producteurs quand il s’agit de lancer les films dans le grand monde. Quelle bonne image, quelle image de marque, en donner, de sorte qu’elle soit à la fois une invitation à découvrir le film et à en garder un souvenir alerte ? Karine Savard a dit aimer la découverte des films qui lui sont confiés et dont elle dissèque les scènes pour en faire surgir une image marquante, quitte à la transfigurer, à la perdre pour la retrouver… méconnaissable. Ce sont les gestes les plus radicaux et les plus émancipés du film même qui font œuvre… que l’on pense à Incendie, 3 Indian Tales ou Spartiates (film de Nicolas Wadimoff, production à laquelle le Département Cinéma est associé). Et de constater qu’un film doit parfois générer plusieurs affiches, selon les pays de diffusion, les diktats des distributeurs, les positions irréconciliables qui ont alors une vertu : une affiche devient des affiches d’une même œuvre.
Jean Perret

publié le 24 septembre 2015

modifié le 14 avril 2016