Talking Heads Brillante Mendoza

  • jeudi 10 mars 2016 – 18:30
    Théâtre Pitoëff, Rue de Carouge 52

Brillante Mendoza

Véritable référence du cinéma d’art et d’essai d’aujourd’hui, le cinéaste philippin Brillante Mendoza se distingue par une recherche esthétique et une approche formelle très personnelle et exigeante. D’abord publicitaire, Brillante Mendoza commence sa carrière de réalisateur à 45 ans. Depuis, il enchaîne les films et en a réalisé seize en dix ans. Célébré par la critique, il traite de sujets comme l’homosexualité tarifée (Le Masseur, 2005, primé au Festival international de Locarno), la vie dans un cinéma porno (Serbis en 2008) ou la filiation (John John en 2007). Il aborde également la problématique de la mafia à Manille dans Kinatay qui sera récompensé du Prix de la mis en scène à Cannes en 2009. En 2012, il réalise Captive dans lequel Isabelle Huppert travaille pour une ONG et se retrouve prise en otage aux Philippines. Proche des gens et de leur quotidien, souvent frontal dans son approche, Brillante Mendoza sait aussi toucher la magie secrète des choses et leur sensualité. Indirecte, la critique du système politique philippin n’en reste pas moins omniprésente.

Son dernier film Taklub, primé au Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard, est en compétition au FIFDH et sera projeté le jeudi 10 mars à 21h (entrée payante).

Talking Heads Brillante Mendoza
Présentation, animation : Jean Perret
Entrée libre
En collaboration avec le FIFDH et Payot

VISIONNER

Article Tribune de Genève du 11 mars 2016

publié le 29 février 2016

modifié le 18 février 2019