Robinsoneries – journal des bords : Karim Louis Kagny

mercredi 29 avril 2020

 
Et si le Coronavirus parlait:
 
«Je vous attendais. Je suis le début du nouveau cycle, et après tout ce que vous avez accompli vous ne pourriez pas vivre si vous ne me rencontriez pas.
«Si tu arrives à moi, si tu me développes en toi, tu goûteras le bonheur suprême qui est le bonheur de vivre…
 
«Je vous apprendrai à vaincre la peur : avec moi vous serez prêt à tout voir, à tout entendre, à tout goûter, tout toucher.
«Je suis là, devant vous, tout autour de vous et en vous, avec un plaisir immense.
Il n’y a en moi rien qui me résiste.
 
«Nul ne me limite. Je transgresse toutes les lois, je brûle les constitutions et les livres sacrés. Aucune religion ne peut me contenir.
 
«Je suis l’enfance en vacances d’été, émancipée d’autorité.
«Je suis la loi.»