newsletter#3

Pour cette troisième édition, je vous emmène dans l’univers éclaté et quasi infini du web.

If we did not know before how important objects are in linking one human being with another, we probably do now.

Judith Butler, Human Traces on the Surfaces of the World

Bonjour à tou-te-s,

Pour cette troisième édition, je vous emmène dans l’univers éclaté et quasi infini du web.


Allez viens, on va voyager un coup depuis ton écran.

On se dirige par l’ouest et pour commencer du côté de New-York avec la philosophe Judith Butler et ses consoeurs/frères qui nous partagent leur vision du monde à l’heure du confinement. Une plateforme construite sur une base horizontale. La forme autant que le fond sont importants ici. 

Puis nous reviendrons par ici pour aller faire un tour sur inter:archive. Une super interface qui nous parle d’ intersectionnalité, elle a été développée à la suite de l’annulation du festival Zürich Moves!

On fera ensuite un petit bond en arrière, avec un texte et une vidéo sur un travail d’interactivité réalisé avec des Kinect par l’Université de Fribourg et la Haute école d’art de Berne. Ce qui sera l’occasion aussi de vous présenter le travail de Simon Senn qu’il a cyberprésenté sur la plateforme Vidydigital il y a quelques semaines.
Ca tombe bien puisque nous passerons vite fait par la performance sonore avec le théâtre de Vidy qui vous invite à performer depuis chez vous avec une petite mise en jambes faite par l’artiste Stefan Kaegi.

Et attention, c’est ce soir et uniquement ce soir, la web-TV transmission 2020 revient pour un troisième épisode et c’est à 20h. 

On finira par la playlist de la semaine avec une super artiste sonore qui nous vient tout droit de Londres, la grande Klein.
Sur ce, je vous dis à très vite, bon visionnement et travaillez bien!

Maëlle

Je vous fais brièvement le topo de la sélection de la semaine, qui ma foi, je dois bien l’avouer est très éclectique:

En premier, nous avons les archives de Nautilus. Nautilus est un travail collaboratif entre art et technologie, basé sur le tracking des corps par caméra 3D et sur des avatars composés de nuages de pixels. Un bon exemple de performance utilisant la kinect. La vidéo faite par l’une des étudiante.

Je vous propose de revenir dans la région genevoise pour regarder notre Simon Senn prendre les traits d’Ariel avec sa performance Be Arielle F. Une super chance de découvrir son travail et de voir une performance avec de la réalité augmentée. Impressionnant. 

Puis maintenant, c’est à votre tour de performer sous l’oeuvre sonore 9 mouvements de Stefan Kaegi, un acteur majeure du théâtre performatif de la scène européenne. C’est Vidy qui régale.

Puis on se casse prendre le large et parler de sujets brûlants avec Judith Butler et bien d’autres philosophes. Iels répondent tou-te-s à leur manière à la situation urgente à laquelle nous faisons face en ce moment. Iels nous parle de notre prise de conscience générale que oui, nous partageons profondément ce monde, dans ses moindres recoins. Human Traces on the Surfaces of the World c’est par ici.


En ces temps confinés, quoi de mieux que de se plonger dans l’univers nostalgique de la télévision?

Et oui, Transmission 2020 la fait pour nous. Chaque semaine son programme. En quelques mots Transmission 2020: Notre isolement collectif montre que toutes les formes de communauté sont aujourd’hui plus importantes que jamais, et il est vital que nous trouvions des mécanismes pour nous soutenir mutuellement en cette période de précarité. Dans ce paysage extraordinaire dans lequel nous nous trouvons, il est clair que de nombreux artistes, écrivains et penseurs voient leurs expositions, leurs opportunités et les cachets qui en découlent annulés dans un avenir prévisible. En réponse à cela, nous mettons en place un nouveau projet appelé TRANSMISSIONS. Il s’agit d’une plate-forme en ligne qui commande aux artistes de partager leurs œuvres dans le cadre d’une émission de télévision classique bricolée par nos soins.
Et c’est CE SOIR!
Transmission 2020 joue le jeu du direct (avec une rediff’ et basta). On peut donc voir le travail vidéo d’artistes divers comme Sophie Jung (performeuse suisse) ou encore comme ce soir du poète et vidéaste Tarek Lakhrissi. Je vous le présente en deux mots:

Tarek Lakhrissi est un artiste et poète basé à Paris. Ses tra­vaux ont été pré­sen­tés à la Hayward Gallery (London, UK), à Zabriskie (Genève, CH). Ses oeuvres sont souvent des vidéos ou du texte mais parfois aussi de la performance et de l’installation. Bref, ma succincte description nous ramène à la vidéo de la sage Laurie Anderson et les cases dans lesquelles nous avons tendance à nous mettre (vous comprendrez plus bas)…

On passe au site archives, inter-archive. Inter-archive navigue à travers les différentes facettes de l’intersectionnalité en partageant des contenus allant de textes, images, citations, poèmes, fanzines, pièces sonores, mixtapes, vidéos, etc. En accord avec le geste initial de la conception spatiale, la version numérique d’inter-archive présente les travaux de manière non linéaire, créant un assemblage que les visiteurs pourront (ré)arranger selon leur propre sensibilité. Une pièce en tant que telle!


Puis on finit avec les conseils avisés de grand-maman Laurie. La grande Laurie Anderson a fait une vidéo qui s’appelle “advice for the Young. Je vous recommande grandement de la regarder. Elle nous parle de l’importance en tant que jeune artiste de ne pas s’enfermer dans un medium, de rester curieux et de l’absurdité des étiquettes de sculpteurs, peintres, vidéastes et j’en passe. 

Pour la playlist de la semaine, c’est par ICI que ça se passe. Avec en extra bonus, un clip de confinement qui vaut vraiment la peine d’être vu. L’économie de moyen, ça paie! Et ! Entre musique drone, expérimental, hip-hop et RnB, Klein nous brouille les pistes et c’est tant mieux.

Appel à projet.

Vous trouverez l’appel à projet ICI pour la Kunshalle de Zürich. Pour l’exposition Make your own exhibition! Ca serait dommage de pas envoyer votre boulot. Deadline: 14 juin.

et ça, c’est cadeau.

Posted by Simon Senn

Pro atelier vidéo
Vit et travaille à Genève, Suisse. Simon Senn a obtenu un Bachelor au sein du pôle Arts-Action de la HEAD de Genève et un Master à Goldsmiths University of London. Son travail a été exposé dans divers lieux tel que le Kunstmuseum Bern, le Kunstmuseum Thun, la galerie Nicola Von Senger à Zurich et à ArcoMadrid. ll est lauréat du prix fédéral d’art et du prix Kiefer Hablitzel.

Présence: jeudi sur rendez-vous
simon.senn@hesge.ch