Futur

Le syndrome du Bloom

Andrea Marioni, Luca Depietri, Marjorie Kapelusz

Option Construction, HEAD-Genève

Les abandonné.e.s.x (litt. les mis au ban) du monde développent de nouvelles stratégies ou dynamiques qui, non seulement répondent à leur nécessités (économiques, affectives, relationnelles) mais qui génèrent de nouvelles formes, de nouvelles esthétiques par l’usage tout à fait différent des ressources à disposition.

Dans cette période de confinement face au Covid19, nous sommes tous devenus, du jour au lendemain, des abandonné.e.s.x du monde, nous obligeant à rester chez nous, en limitant les relations sociales.

Le workshop prévu avec les étudiant-e-s de l’option Construction dans l’ancien stade de la Gurzelen occupé par des associations, subit une mutation pour devenir une compilation de créations sonores diffusées sur lumpenstation.art dans le cadre de « l’opération Decameron » lancé par Andrea Marioni actuel « artist run space » d’espace libre Visarte Biel/Bienne.

Le workshop, qui se voulait une exploration de formes d’arts possibles « dans les ruines du capitalisme » en récoltant des théories de manière transversale, c’est à dire provenant de théories scientifiques, anthropologiques, philosophiques et sociologiques, se propose d’inviter les étudiants à construire une forme sonore, tout en se pliant aux nouvelles contraintes contemporaines.
Le Bloom est considéré autant pour son potentiel de manifeste écrit pas le collectif Tiqqun que pour sens littéral : « floraison » qui se manifeste au printemps, même dans celui que nous vivons.

L’issue de ce workshop « d’urgence » sera partagé lors d’un vernissage radio diffusé sur lumpenstation.art en direct jeudi 2 Avril 2020 à 20h.